Le baiser, l'acte le plus intime d'une relation ?

On se focalise toujours sur la relation sexuelle comme étant l'acte le plus intime. En réalité il n'en est rien. S'il existe bien un acte intime (qui échappe probablement au commun des mortels) c'est bien le baiser. Voyons pourquoi.

Le baiser est un acte intime qui fait intervenir plusieurs choses : les lèvres, la salive et la langue.

La salive : La salive a un intérêt biologique notamment dans la digestion car elle contient des enzymes qui servent à la décomposition de l'amidon, mais aussi à la l'humidification du bol alimentaire afin de faciliter sa descente dans l'oesophage.

Cependant, la salive contient un certain nombre d'autres éléments, notamment des hormones, en faible quantité, il est vrai.

La langue : La langue n'intervient pas seulement lors du French Kiss. Elle intervient immédiatement sur tout ce qui entre dans la bouche. Or dès qu'un baiser est un peu appuyé et que de la salive de l'autre passe dans la bouche, la langue entre en jeu. la langue est l'organe du goût. mais elle ne se contente pas simplement de goûter les aliments, elle peut aussi analyser les éléments qui composent la salive d'un autre. or la salive de l'autre est un grand révélateur.

Bien entendu, ce goût ne se traduit pas au niveau conscient. Mais il provoque un certain nombre de réactions physiologiques, certes très souvent imperceptibles.

La langue est aussi un organe extrêmement sensible au toucher. Son pouvoir de discrimination est tel qu'il est parfois utilisé dans certain appareillage expérimentaux (notamment en médecine).

C'est cette sensibilité qui fait aussi que la langue est un organe qui réagit très bien à la stimulation du baiser.

Les lèvres : Les lèvres sont aussi un organe sensible. pas seulement pour le baiser (car moins sensibles que la langue), mais plus orientées vers la température (notamment à la temparture atmosphérique). Il est cependant quasi obligé d'utiliser les lèvres dans le baiser.

Le grand avantage des lèvres n'est pas la stimulation qu'elle perçoit, mais la sensation qu'elle procure à l'autre. les lèvres sont douces et permettent un contact d'une grande tendresse, d'une grande précaution.

En conclusion, on peut dire que par la composition de la salive d'un côté et la capacité de la langue à goûter de l'autre, le baiser permet d'avoir des informations sur l'autre qu'aucune auntre action peut fournir (en dehors des analyses médicales).

Si la relation sexuelle est un acte intime, il ne permet qu'un échange de fluide, sans pouvoir en porter une analyse fine.

Le baiser, lui permet cette analyse car on goûte littéralement l'autre, au plus profond de lui.