Le maquillage peut-il nuire à notre vue ?

Ce trait de crayon que vous tracez à l'intérieur de votre oeil en vue d'embellir votre regard pourrait bien affecter votre vision.

Lorsque vous vous maquillez les yeux, vous êtes peut-être une adepte du coup de crayon de khôl noir à l'intérieur de l'oeil pour intensifier votre regard. Nul doute que le résultat est joli mais, d'après une récente étude américaine parue dans "Eye and Contact Lens", cette pratique serait nuisible à votre vue. Pour ce faire, les chercheurs ont distribué un crayon khôl à leurs participantes, leur demandant de le tester un jour à l'intérieur de la ligne des cils et le lendemain à l'extérieur. Il s'est avéré, dans le premier cas, que dans les 5 à 10 minutes suivant l'application, le liquide lacrymal poussait le maquillage directement à l'intérieur de l'oeil, ce qui entraînerait sa contamination. Un phénomène qui a mis plus de temps à se produire lorsque les volontaires ont appliqué le crayon à l'extérieur de la paupière.

Pour résumer, appliquer du khôl sur le bord ciliaire inférieur serait un geste vain puisque le liquide lacrymal s'évacuant régulièrement par cette voie l'effacerait quasi-instantanément, une bonne partie du maquillage glissant directement dans l'oeil, ce qui aurait pour conséquence de piquer ou faire pleurer nos yeux. Pire, nous serions plus facilement sujettes aux infections oculaires à des niveaux plus ou moins graves.

Par ailleurs, cette technique make-up que vous réalisez afin d'agrandir votre regard provoquerait finalement l'effet inverse, la couleur noir rétrécissant en réalité l'oeil. C'est l'application de crayon blanc qui agrandirait le regard. Du moins, le temps que nos larmes ne viennent le dissiper. Noir ou blanc, il finit donc en amas, niché sur, sous ou dans l'oeil, alors autant éviter !

La solution ? Dessiner son trait de crayon à la lisière des cils du bas. Sans impact sur notre vue, le résultat perdurerait plus longtemps et baverait moins. Maintenant qu'on sait ça, on si "khôl" sur-le-champ !