Cosmétique : le top des actifs les plus insolites


Rien qu’à prononcer leur nom, on ne peut s’empêcher de faire une moue de dégoût. Pourtant, ces actifs sont réellement incorporés dans des produits de beauté pour leurs supposées vertus. Petit florilège.

La bave d’escargot


S’hydrater avec la bave de ce gastéropode visqueux ? Beurk ! Allez, on essaie de ne pas faire nos petites natures, l’escargot s’invite doucement mais sûrement dans de plus en plus de marques de cosmétiques.

Qu’est-ce qu’on peut bien trouver à ce mollusque? Tout est dans sa bave, "cosmétiquement" parlant. Utilisé par les tribus amérindiennes du Chili et de l’Argentine depuis des siècles, le mucus d’escargot a sur la peau un pouvoir régénérant, hydratant et anti-âge grâce aux actifs qu’il renferme tels que l’allantoïne (régénère les cellules cutanées), le collagène et l’élastine (maintient la souplesse et l’élasticité de la peau), les vitamines A, C et E (hydratent, illuminent et protègent la peau).

Résultat : de votre jardin à votre crème, la bave d’escargot dégouline dans tout une gamme de soins : CC crème sérum facial, contour des yeux, crème régénérante, pédicure ... De plus en plus de marques investissent le créneau ( Charmzone, Armonia, Jeanne M). On en salive d’avance ! 

Le placenta


Le placenta est un actif des stars, si on en croit les interviews people de Kim Kardashian, Victoria Beckham ou Eva Longoria. Toutes sont férues du placenta… de brebis. Appliqué en masque, il aurait un incroyable effet liftant. En cherchant bien, on peut aussi trouver du henné à base de placenta pour réparer les cheveux. Chiche ?

Le venin de serpent


L’information peut piquer les yeux... Des laboratoires de cosmétique (Skineance, Armonia) ont capturé le potentiel du venin de serpent. Ils sont partis du constat que les neurotoxines produites par la famille du cobra agissent sur la proie en bloquant les impulsions nerveuses sur les muscles, ce qui induit une paralysie. Du coup, appliqué sous forme de crème sur la peau, le venin donnerait le même effet liftant que le Botox (la toxine botulique limite la contraction des muscles faciaux), l’injection et les effets secondaires en moins.

La fiente d’oiseau


Un petit masque aux fientes d’oiseau, ça vous tente ? Attention, ce soin ne se pratique qu’avec l’excrément du rossignol japonais ! A l’origine, les "geishas" s’en enduisaient le visage pour hydrater, illuminer et adoucir la peau, dont elles cultivaient la blancheur. Aujourd’hui, des spas new-yorkais font un tabac auprès des stars (dont Victoria Beckam, décidément adepte des soins bizarres). Celles-ci prêtent volontiers leur visage à un mélange de fientes mélangée à du son de riz, pour son côté exfoliant. Une mode made in Japon, qui on l’espère, sera plus volatile que le "layering".

La bière


Savon, lait corporel, gel douche, crèmes. C’est fou ce qu’on peut faire avec de la bière. A l’image des cosmétiques issus de la vigne, la bière passerait facilement de l’apéro à la salle de bain. Les vitamines B, les oligoéléments et les minéraux qu’elle contient favoriseraient la régénération cellulaire. Le houblon, déjà recommandé en phytothérapie contre la fatigue et pour les troubles du sommeil, aurait des propriétés nettoyantes et apaisantes. Des vertus cosmétiques qui restent à démontrer.

Le lait maternel


L’allaitement a la cote ces temps-ci. De là à s’en savonner sous la douche... Certaines mamans (américaines) en sont friandes et ont déjà intégré leur propre lait dans leur routine beauté. Comme le lait d’ânesse, le lait maternel possèderait des qualités nutritives intéressantes pour cajoler les peaux sèches et abîmées. Une Américaine propose même sur son site de fabriquer à votre place votre savon à partir de votre lait congelé. Gloups.

Le caviar


Des oméga-3, des protéines et des oligo-éléments. Tout ça regroupé dans les œufs d’esturgeon. Pas étonnant que certains aient flairé le bon filon en décidant de développer des gammes de cosmétique à partir du rare et précieux caviar. Le rétinol et les acides aminés feraient de cet actif la crème des anti-rides. Pour tester la promesse "lifting caviar", il vous en coûtera heureusement moins cher que le caviar à déguster.

L’eau de javel


Peut-être un jour irez-vous chercher de l’eau de javel au rayon beauté de votre supermarché. Des dermatologues de l’Université de Stanford aux Etats-Unis ont découvert que l’eau de javel diluée à 0.005 % dans l’eau avait la faculté de ralentir le vieillissement cutané en favorisant la prolifération des cellules. Il faudra patienter un peu pour voir l’eau de javel dans les crèmes. Pour l’instant l’expérience n’a été testée que sur des souris. Ouf !