Lait démaquillant : comment bien le choisir ?


Se démaquiller est le premier geste de beauté. Et c'est là que le lait démaquillant entre en scène. Nettoyant, il élimine en douceur sébum, impuretés, cellules mortes et maquillage. A condition de choisir le bon produit.

Lait démaquillant : ce qu'il doit contenir

Une phase aqueuse. Les laits sont des émulsions « huile dans eau » où les phases aqueuse et huileuse sont mélangées pour être à la fois riche et fluide. La phase aqueuse (80 à 90 %) contient de l'eau, mais aussi de l'eau thermale ou un hydrolat floral (eau de rose), ainsi que des émollients (glycérol, sorbitol) pour plus d'hydratation.

Une phase huileuse. Elle est composée de corps gras (esters gras, alcools gras, cires, huiles végétales ou de synthèse) qui confèrent à la formule son efficacité et son onctuosité en respectant le film hydrolipidique de la peau. Ils solubilisent et délogent les impuretés, le sébum et le maquillage.

Des hydratants. Lorsqu'elle est sèche ou sensible, la peau a naturellement besoin d'une hydratation plus importante, car sa barrière cutanée est fragile. Comme l'eau s'évapore facilement, l'hydratation doit commencer dès l'étape du démaquillage par l'ajout d'agents hydratants (glycérine par exemple) qui assurent plusieurs heures de confort à la peau.

Des agents de soin. Ils peuvent être ajoutés en fonction des problématiques de la peau, comme par exemple des agents apaisants pour les peaux sensibles (allantoïne, panthénol).

Et aussi...

Des émulsionnants. La phase aqueuse et la phase huileuse sont maintenues en contact grâce à un ou plusieurs émulsionnants, qui sont en général des tensioactifs.

Un parfum. Il apporte une note de plaisir à l'application du lait. Le plus souvent les formules pour les peaux sensibles n'en contiennent pas.
Des conservateurs. Comme tout cosmétique essentiellement constitué d'eau, un lait démaquillant doit être préservé de la prolifération bactérienne et de l'oxydation, par l'ajout d'un ou de plusieurs conservateurs.

Lait démaquillant : les ingrédients à surveiller

Les ingrédients comédogènes. En général, les fabricants veillent à ce que leurs formules ne soient pas comédogènes. Mais cela peut arriver ! Pour une peau grasse ou mixte qui utiliserait un lait démaquillant, il est conseillé d'éliminer toute trace de lait à l'aide d'un coton et d'un tonique ou d'une eau thermale.

"Le lait démaquillant est le nettoyant le plus adapté pour les peaux sensibles, réactives ou sèches, explique Elise Courson, chef de projet pour les dermo-cosmétiques Biafine. Par peur de sensibiliser davantage leur épiderme, elles peuvent être tentées de zapper cette étape. Or, elle est essentielle, au risque de développer une sensibilité accrue au fil du temps. Le lait doit toujours être enlevé à l'aide d'un coton et d'une lotion tonique adaptée au type de peau."