Epilation longue durée : 2 techniques à comparer


 Jambes, aisselles, maillot, l'épilation est devenue l'acte esthétique le plus répandu en France. Face à l'évolution des techniques, et avant de faire son choix, le point sur deux méthodes très efficaces.
 
Lampe flash ou laser, les deux techniques fonctionnent sur le même principe : source de chaleur, la lumière est absorbée sélectivement par la mélanine, le pigment qui colore les cheveux et les poils. La mélanine capte la lumière qui, en chauffant, détruit le poil à sa racine (bulbe). Seuls les poils en phase de croissance sont pigmentés, il faut donc qu'ils soient traités à ce stade (environ 30 % à chaque séance). Dans les deux cas, un entretien est nécessaire tous les 18 mois
 
Un protocole précis doit être suivi : examen préalable de la peau, rasage des poils deux jours avant, quadrillage des zones à épiler et protection des grains de beauté, port de lunettes obligatoire, crème solaire après la séance en cas d'exposition.
 
Le coût étant sensiblement le même, le choix entre les deux méthodes va se jouer sur de petits détails : la rapidité avec laquelle on souhaite obtenir un résultat final, le confort ressenti...

Les lampes flash indolores
 
La nouvelle génération de machines offre des résultats très satisfaisants. Plus rapides, elles délivrent plusieurs flashs (lumière pulsée) à la seconde de manière très progressive, afin de limiter les risques de brûlure et de pouvoir traiter les peaux foncées.

- Comment ça marche ?
 
Une lumière polychromatique, dont on va sélectionner la longueur d'onde, délivre la quantité d'énergie nécessaire pour éradiquer la mélanine, et donc le poil à sa racine.

- Est-ce douloureux ?
 
Absolument pas. C'est là que réside le principal intérêt de cette méthode d'épilation.

- Combien de séances ?
 
Il faut compter 8 à 10 séances, d'abord, espacées de cinq à sept semaines. Au fil du temps, on espace de plus en plus les séances, à mesure que les poils disparaissent. Un entretien annuel est souvent nécessaire.
 
Une séance dure de 40 minutes pour un forfait demi-jambes-maillot-aisselles, jusqu'à 1 heure pour des jambes entières.

Des lasers pour toutes les peaux
 
Les plus courants sont l'Alexandrite, destiné à traiter les peaux blanches (phototype I à III), et le Nd-YAG, qui est utilisé pour épiler les peaux foncées (phototypes IV à VI). Certains lasers, moins fréquents, utilisent des lampes Diode. Ils sont peu douloureux, mais également moins puissants, et donc moins efficaces : il faut alors plus de séances, avec un risque possible d'hyperpigmentation.

- Comment ça marche ?
 
Une lumière monochromatique (une seule et même longueur d'onde) agit sur la mélanine contenue dans la tige pilaire.
 
C'est cette mélanine qui sert de conducteur et de cible pour détruire le bulbe du poil.

- Est-ce douloureux ?
 
Oui avec le Nd-YAG, car sa puissance est supérieure. On ressent en effet comme un coup d'élastique et une chaleur plus ou moins intense sur la peau. Les appareils sont équipés d'air ou de gaz froid afin de refroidir la zone pendant le traitement. Mais il est conseillé d'appliquer une crème anesthésiante (lidocaïne) deux heures avant la séance.

- Combien de séances ?
 
Il faut compter 5 à 7 séances, à quatre semaines d'intervalle pour les deux premières. Puis six semaines d'intervalle pour les suivantes, avec une séance d'entretien tous les 18 mois environ. Chacune dure de 5 minutes pour des aisselles, à 10 minutes pour un maillot et jusqu'à 3/4 d'heure pour des jambes entières.