Cannabis : un nouveau traitement contre la dépendance


 Booster le niveau d’acide kynurénique dans le cerveau permettrait de bloquer certains récepteurs qui augmentent la sensation de bien-être chez certains fumeurs dépendant de la marijuana.
« Toutes les dépendances à la drogue, quelles qu’elles soient, sont liées à la production de dopamine (l’hormone du bien-être) par le cerveau. Or, nous savons depuis quelques années que l’acide kynurétique contrôle le niveau de dopamine. Pour travailler sur un nouveau traitement de la dépendance au cannabis, nous avons donc fait le lien entre les deux » explique le Dr Robert Schwarz, professeur de psychiatrie à l’Université du Maryland.

Pour l’instant, les recherches du pr Schwarz ont porté sur des rats et des singes rendus dépendants au cannabis. En boostant la production d’acide kynurénique dans leur cerveau, ils ont réussi à retarder les effets du THC (la substance psychoactive du cannabis) et à réduire les effets de l’addiction. « Leur comportement a changé du tout au tout. Ils ont nettement moins montré les signes de l’addiction à la drogue. Nous pensons que l’acide kynurénique fonctionne en bloquant les récepteurs du cerveau qui augmentent la sensation de bien-être apportée par la dopamine » insiste le Dr Schwarz.

Les effets de l’acide kynurétique sur les hommes n’ont pas encore été testés par l’équipe de chercheurs américains mais cette découverte pourrait être importante pour les Français, qui sont les plus gros consommateurs de cannabis en Europe. Récemment, l 'Observatoire français des drogues et des toxicomanies a même tiré la sonnette d’alarme face à l’arrivée d’un cannabis plus concentré (l’Amnésia) qui présente des risques accrus de psychose.