10 questions gênantes que les hommes RÊVENT de poser aux femmes (et leurs réponses)


Certes, nous ne sommes pas si différents et, overcommunication oblige, commençons à mieux connaître nos petits secrets respectifs. Pourtant, bien des énigmes perdurent chez le sexe opposé, en témoignent ces 10 questions recensées par le site Womenhealth comme les plus fréquemment posées par les hommes, lesquelles prouvent qu'ils semblent ne pas encore avoir résolu le mystère féminin. Ce qu’ils se demandent inlassablement ?

1. Avec combien d’hommes a-t-elle couché ?
Faut-il répondre ? Oui, si la réponse se situe entre 0 et 5 (la hum « moyenne nationale »). Non si au-delà (certes nous sommes des femmes libérées délivrées et n’avons honte de rien mais une omission vaudra toujours mieux qu’une engueulade inutile qui pourrait resurgir tout au long de votre vie conjugale).

2. A quelle fréquence les femmes se masturbent-elle ?
Ultime tabou d’une société officiellement décomplexée de la culotte : la masturbation féminine, cette arlésienne de la sexualité. Messieurs, la réponse, c’est là :

La fréquence de masturbation des femmes 

3. Combien de temps dois-je attendre avant de rappeler une femme qui m’a donné son numéro ?
Les Américains, ces adeptes des règlements en tous genre, ont statué : 3 jours. Quant à nous (les femmes françaises), on préférerait moins, sachant qu’un petit texto pas longtemps après ne mange pas de pain et fait bien plaisir. Pour les sextos, il est préférable d'attendre qu’une certaine intimité se soit installée.

4. Les femmes aiment-elles les photos de pénis ?
Alors que les boobs et les fesses d’une certaine élégante jeune femme ont définitivement cassé l’Internet, quid des pénis ? Les femmes se partagent-elles les plus beaux pénis de stars en catimini ? Matent-elles discrètement de gros specimens sur leur smartphone avant d’aller se coucher ? Euh… non.

5. Réveiller une femme au milieu de la nuit pour lui faire l’amour, c’est cool ?
Dans l’idée oui, et beaucoup aimeraient susciter un désir indomptable chez leur compagnon de litée plutôt qu’une indifférence ponctuée de ronflements peu sexués. En vrai, pas sûr que ce soit si emballant que ça. Quand on dort, on dort.

6. Comment demander poliment une fellation / une sodomie ?
Tout dépend des rapports que vous entretenez avec votre partenaire. Si vous êtes dans une relation routinière de confiance et de complicité sexuelle, toutes les possibilités sont envisageables. Si vous vous connaissez à peine, une chose est sûre, n’anticipez d’aucune façon le désir d’autrui (on n’appuie pas sur la tête, on ne feint pas de s'être trompé de chemin, on ne « croyait pas avoir compris que… »)

7. Est-ce qu’une alliance sur un annulaire d’homme empêche une femme de flirter ?
Une femme bien, oui. En revanche, il est une catégorie de hyènes qui prennent un malin plaisir à venir manger dans l'écuelle des voisines, voire qui considèrent ladite alliance comme un gage de qualité. Bague = produit certifié conforme. Idem pour le porte-bébé (avec bébé à l’intérieur), véritable aimant à prédatrices attendries par tant de mignonitude. Grr.

8. Quelle est la zone la plus érogène du corps d’une femme ?
Malheureusement, pas de mode d’emploi. Alors que certaines hurleront de plaisir quand on leur lèchera l’oreille, d’autres auront la désagréable impression qu’on leur bave sur les lobes. Ventre, seins, fesses… renseignez-vous, c’est l’intérêt de la découverte. Une seule leçon à retenir : cessez de malmener les clitoris d’autrui, il ne s’agit pas de joystick et non, plus on appuie fort, plus le plaisir n'augmente pas.

9. Pourquoi les femmes vont-elles aux toilettes à deux ?
Et y font-elles des trucs cochons ? Dans la plupart des cas non, elles se tiennent tout bêtement la porte, comme à l’école, parce que le verrou est cassé, et/ou tentent de gagner du temps dans la queue car, comme chacun sait, celle des toilettes des femmes est invariablement 5 à 6 fois plus étendue que celle des leurs homologues masculins.

10. Est-ce que les femmes aiment réellement les gentils garçons ?
Vaste question, à laquelle un embargo nous empêche de répondre. Hey, what did you expect ?