Les hommes amoureux marchent plus lentement

Un fait qui s'explique biologiquement par le besoin de limiter la dépense d'énergie afin de ne pas gêner la reproduction.

Les hommes amoureux, au cœur léger, ont-ils les jambes lourdes ? Les chercheurs de l'Université Seattle Pacific à Washington ont en effet découvert que les hommes amoureux marchaient plus lentement lorsqu'ils étaient en compagnie de leur copine. L'étude a permis d'établir que les hommes n'adaptent leur rythme de marche que dans ce cas de figure précis. Les ami(e)s n'ont en effet pas droit à tant d'égard.

Il est par ailleurs établi que les hommes marchent en général plus vite que les femmes, la vitesse de marche étant déterminée par des caractéristiques physiques tels que la masse ou la longueur des membres. Deux domaines dans lesquels les hommes ont le plus souvent des caractéristiques supérieurs à celles des femmes.

L'adaptation de la vitesse de marche trouve alors une explication biologique. Selon les chercheurs, les hommes sont plus susceptibles de prendre une charge énergique pour accueillir leur amante, le système reproducteur de la femme étant sensible aux perturbations de l'énergie. Une trop grande dépense énergétique compliquerait en effet la reproduction. Ces découvertes enthousiasment les chercheurs, qui pensent qu'elles vont leur permettre de mieux comprendre et d'interpréter les empreintes fossiles des sociétés antiques.