Un responsable du Trésor démis pour tentative d’extorsion de fonds

  • 25/06/2013
  • Source :


Devant le portail de la direction du trésor à Abidjan (ph Akkou)

Abidjan, le 24 juin 2013 © koaci.com -M. Adrien Florent Haukpo, chef du service ‘ ‘Comptes de Gestion » du Trésor public de Dimbokro semblerait avoir été pris dans les filets de la République irréprochable si chère au président Ouattara.

En tentant d’extorquer des fonds à un fournisseur et en publiant des documents administratifs dans la presse ivoirienne pour camouflet son délit, ne savait pas qu’il mettait son poste en danger.

Le trésorier général M. Gonétié Bi Daniel, gagné par la bonne gouvernance diffusée par les autorités l’a relevé de ses fonctions et mis à la disposition de la direction des ressources humaines du Trésor.

Selon le patron du trésor de Dimbokro seul habileté à demander un complément dossier à fournisseur, son agent l’outrepasser dans son rôle.

« M. Haukpo à commis deux fautes professionnelles: la réclamation de l’agrément à tort au fournisseur et le fait de se déporter à la justice, sans informer sa hiérarchie, faisant valoir que son collaborateur n’a pas la compétence de réclamer un complément de dossier à un fournisseur, "cela étant du seul ressort du trésorier général, la seule personnalité habileté à demander un complément de dossier. Il n’est pas contrôleur des mandats, je l’ai associé au contrôle des mandats, parce que nous étions débordés, en début d’année. S’il a une remarque, c’est à moi qu’il devrait se référer, et non dans la presse », explique Gonétié Bi Daniel dans une note à KOACI.COM.

En effet depuis le mois janvier 2013, M. Forent Haukpo a eu maille à partie avec un fournisseur. Ce dernier accusait le fournisseur de n’avoir pas fourni d'agrément certifiant qu’il devrait fournir du matériel biomédical au Centre hospitalier régional de Dimbokro sur la ligne de crédit 2444. Il dit avoir appelé le fournisseur pour lui demander de compléter le dossier avec l’agrément qui lui permet de fournir du matériel biomédical. Irrité, le fournisseur lui aurait proféré des menaces de mort si ses factures, au nombre de dix, étaient rejetées.

Le fournisseur, de son côté, accuse l’agent du Trésor de lui avoir réclamé la somme de 1,5 million de francs, avant de valider ses factures dont le montant global est estimé à 13. 436.245 FCFA. Ce que M. Adrien Haukpo rejette en bloc. Le lendemain, l’agent du trésor va porter plainte contre le fournisseur pour menace de mort, sans en informer sa hiérarchie. Le fournisseur lui aussi porte plainte contre Florent pour extorsion de fonds.

Une piste, Adrien Florent aurait peut être tenté de dissimuler son forfait en s’exposant dans la presse d’opinion qui ne tarde pas à réorienter le tout à sa sauce politique.

Donatien Kautcha