Ouganda : Donner de l’argent à un enfant de la rue équivaut à 6 mois de prison

Les dons d’argent, de nourriture ou tout autre cadeau donné aux enfants de la rue sont sanctionnés d’une peine de 6 mois de prison ou d’une amende de 11 dollars. Sont également concernés les trafiquants, les agents et parents qui envoient les enfants mendier ou vendre dans les rues.


Cette loi récemment adoptée par le Parlement ougandais vise à éradiquer l’exploitation commerciale et sexuelle des enfants et en même temps décongestionner la capitale Kampala qui enregistre un nombre croissant d’enfants de la rue, environ 15 000 enfants âgés de 7 à 17 ans.

Les enfants, souvent victimes de la traite humaine, sont exploités par des trafiquants qui profitent de leur vulnérabilité pour les maintenir dans la rue.

Selon des statistiques de Humanium, une organisation internationale de défense des droites de l’enfant, « le travail est une réalité pour environ 36 % des enfants âgés de 5 à 14 ans en Ouganda ».

Ils sont contraints, à leur âge, « de trouver une activité pour contribuer à améliorer les ressources de leur famille, ou pour survivre lorsqu’ils sont orphelins ».

Erias Lukwago, le maire de Kampala, affirme que les trafiquants, les agents et les parents d’enfants qui mendient ou vendent des objets dans la rue seront punis en vertu de la nouvelle loi.