Australie : Elle lit les textos de son fiancé infidèle devant l'autel pendant le mariage

Après avoir découvert que l'homme qu'elle allait épouser lui faisait des enfants dans le dos, Casey a décidé d'attendre le bon moment pour se venger.

Pour Casey* et Alex*, ce devait être le jour le plus important de leur relation. D'une certaine manière, il le fut. Après six ans de vie commune, le couple avait prévu de se marier cette année. C'est pourtant la veille de l'échéance que tout a basculé, témoigne Casey sur le site whimn.com.au.

Accompagnée de l'une de ses demoiselles d'honneur, dans sa chambre d'hôtel, la fiancée a reçu un texto en provenance d'un numéro non répertorié mais visiblement rédigé par «une amie qui veut du bien». Au bas d'une série de captures d'écrans était écrit: «Personnellement, je ne me marierais pas avec lui. Et toi?». Sur les photos, Casey a découvert divers extraits de conversations entre son chéri et une inconnue qui ne laissent aucun doute sur la nature de leur relation.

«Ce week-end. Toi et moi, ça va être chaud-bouillant. Sort le grand jeu!» «Ton corps est incroyable. Et tu sais t'en servir. Si seulement ma copine avait la moitié de ton talent.» «Tu me manques tant. Je ne peux m'empêcher de penser à te baiser. Jamais je n'avais eu ce genre de connexion auparavant.»

«Il n'est pas celui que je croyais»

Il va sans dire que la pilule a été dure à avaler pour Casey, au bord de l'effondrement. Mais renonçant à suivre le conseil de sa copine de chambrée d'annuler la cérémonie, la belle éplorée a concocté dans la nuit une réaction autrement plus efficace.

Le lendemain, devant l'autel, les familles, les proches et les amis réunis, à l'heure de lâcher le «oui» qui engage, Casey a articulé le discours qui dégage. «Il n'y aura pas de mariage aujourd'hui. Il semble qu'Alex n'est pas celui que je croyais» a-t-elle dit avant de lire devant l'assemblée médusée chacun des textos échangés entre Alex et sa maîtresse sans omettre les parties les plus crues. Et ce n'est pas sans satisfaction qu'elle a pu observer la décomposition progressive du visage de son fiancé, avant de le voir déguerpir la queue entre les jambes, son témoin sur les talons.

La fête fut paraît-il belle et dura jusqu'aux premières lueurs de l'aube.

*Les prénoms ont été changés