Tabaski 2019/Approvisionnement des marchés : Les acteurs de la filière rassurent

Depuis hier, la foire de la Tabaski a été lancée en présence de plusieurs acteurs de la filière bétail, des représentants du gouvernement et du district d’Abidjan.


Pour la célébration de la Tabaski, prévue demain, ce sont près de 100 mille têtes d’ovins et de bovins qui sont annoncées pour alimenter les marchés ivoiriens cette année.

La nouvelle est tombée, hier, à Port-Bouët, sur le site du parc à bétail, à l’occasion du lancement de la foire de la Tabaski. «Nous sommes presque à 100 000 têtes pour alimenter le marché. Nous assurons que le marché sera ravitaillé »,a annoncé le président de la Confédération de la filière bétail et viande de l’Afrique de l’Ouest (Cofenabvi-Ao), Issiaka Sawadogo.

Ainsi, près de 80 mille petits ruminants (moutons, chèvres) et 16000 bovins seront sur les marchés ivoiriens. L’an dernier, c’est également environ 100 000 têtes qui avaient été annoncées par les acteurs de la filière dans le pays contre 65 000 habituellement pour un secteur qui génère durant les deux semaines liées à l’évènement, entre neuf milliards et 11 milliards de FCfa. «A voir le marché, ces objectifs ont déjà été atteints.

Il s’agit pour nous d’approvisionner nos marchés en viande de qualité », s’est félicité le représentant du ministre des Ressources animales et halieutiques, le Dr Méité Zoumana, à l’ouverture de cette foire qui, désormais, se présente comme une tradition.

A l’occasion, plusieurs représentants du gouverneur du district d’Abidjan, les représentants des commerçants et de la filière bétail ont effectué le déplacement en grand nombre pour soutenir cette foire. Comme l’explique le président de la Fédération nationale des acteurs du commerce de Côted’Ivoire (Fenacci), Soumahoro Farikou, toutes les mesures ont été prises pour que les marchés soient ravitaillés convenablement.

Selon lui, les populations pourront « constater que les prix sont abordables » durant cette fête.  En plus du parc à bétail de Port-Bouët qui grouille de monde et d’animaux, ceux de Yopougon quartier Port-Bouët II et Attécoubé Gare gros camions sont ravitaillés.

Sur le terrain, la présence des forces de sécurité (gendarmes et policiers) est très rassurante pour les clients venus s’offrir du bétail en provenance généralement des pays de l’hinterland comme le Mali, le Burkina Faso et le Niger ; la Côte d’Ivoire n’étant pas encore auto suffisante dans ce secteur.

Représentant le gouverneur du district d’Abidjan, Yéo Kolotioloma, a tenu, au cours de ce lancement « à remercier tous les acteurs de la filière bétail pour les efforts déployés afin que la fête de la Tabaski soit la meilleure ». Rappelant au passage que l’approvisionnement massif des parcs devrait permettre aux populations d’avoir les bêtes à des prix abordables.

ANOH KOUAO