Sortie de Bictogo à Lakota: La cinglante réplique d’une ressortissante d’Agboville

A propos de l’enterrement des chefs coutumiers: « Les autres le font mais on ne les a jamais entendus le revendiquer ailleurs, et de surcroît dans un micro lors d’une campagne »


Mlle Aké M’Bo Fleur Esther, ressortissante de la ville d’Agboville digère mal les propos tenus par le ministre Bictogo, lors d’un meeting de soutien à Abdoulaye Kouyaté, candidat RHDP pour le compte des élections municipales partielles, le week-end dernie, à Lakota. Dans une lettre ouverte adressé à l'actuel deputé d'Agboville, elle n’a pas manqué de lui asséner ses vérités. Ci-joint l’intégralité de son message dont Linfodrome à reçu copie.

Mr le Ministre, Député d'Agboville, Je suis Mlle Aké M'bo  Fleur Esther, fille issue d'Agboville, mon village est Angoh.

Je viens de lire vos propos et j'avoue que je suis déçue, indignée de vous entendre dire de telles choses vu vos titres et votre posture.

Je me suis gardée jusqu'à présent de parler d'un quelconque sujet vous concernant à cause de votre autorité que vous occupez dans ma ville. Mais cette fois-ci vous avez poussé le bouchon un peu trop loin. Je ne passerai pas par mille chemins pour vous dire ce que je pense.

Depuis quelques jours que vous et les pro-Soro vous vous lanciez des propos injurieux, avez-vous entendu un Abbey s'en mêler ?

Avez-vous entendu un Abbey vous contredire et balayer du revers de la main vos dires même si nous savons que vous n'êtes pas Abbey ?

Alors pourquoi hier, dimanche 09 Décembre 2018, au cours d'une mission à Lakota en soutien à votre candidat RHDP pour les municipales vous vous permettiez de dire de tels propos ?

Vos détracteurs demandent vos origines, et bien donnez-leur les informations qu'il veulent savoir sans toutefois étaler les bienfaits de votre "présumée main généreuse" mais laissez le peuple Abbey en dehors de vos conflits politique.

Vous dites que c'est vous qui construisez les écoles pour les enfants d'Agboville, c'est vous qui bitumez les voies d'Agboville, c'est vous qui reprofilez les voies des villages de la ville, je m'arrête là déjà car j'ai deux questions à vous poser.

1- Vous êtes député certes mais est-ce que vous en connaissez le rôle et ses qualités dans une ville ?

2- Savez-vous au moins que l'argent qui sert à construire les écoles, à bitumer les voies dont vous parlez, savez-vous que cet argent ne vient pas de votre poche mais plutôt des caisses de l'État ? Alors qui est l'État ?

Je vais vous faire un petit rappel Mr le Député, vous êtes l'oreille du peuple qui entend leurs besoins et vous êtes la bouche qui va parler au nom des Abbey à l'Assemblée Nationale, au Président de la République, en demandant des écoles, des dispensaires, des routes, des ponts, ect... C'est cela le rôle du Député. Et le Député ne doit pas se vanter de faire ci ou ça pour le peuple, non, bien au contraire vous devez en faire plus et c'est la population qui se chargera de vanter vos mérites si elle est satisfaite de votre travail.

Je me souviens que en 1996, le Président Bédié avait donné plusieurs kilomètres de bitume aux Agbovillois depuis les quartiers Artisanal, Dioulakro, Sokoura, passant même par mon village Angoh et allant jusqu'à joindre l'autoroute au kilomètre 104. C'était la compagnie Jean Lefèbvre qui dirigeait les travaux d'alors, j'étais petite et je m'en souviens encore. Ce bitume résiste jusqu'à présent ça n'a rien à voir avec le bitume biodégradable que certaines compagnies nous servent. Et bien avant Bédié, Houphouët avait déjà bitumé quelques voies d'Agboville.

Les écoles où j'ai fait mon parcours scolaire n'ont pas été construites par vous. L'hôpital d'Agboville n'a pas été construit par vous.

Mr Bictogo, vous étiez homme d'affaires avant d'être Député, est ce que un jour vous avez payé de votre poche une entreprise pour des prestations de reprofilage de voies à Agboville ?

Est-ce que votre argent d'homme d'affaires à servir un jour à construire des écoles, des dispensaires à Agboville ? En tout cas je ne l’ai pas en mémoire. Par contre y a des noms que j'ai en mémoire, qui même dans l'ombre, ont offert des dispensaires, ont équipé des hôpitaux, ont équipé des écoles, des noms que je me garde de citer pour leur protection contrairement à vous qui aimez la publicité et le buzz.

Vous dites aussi que c'est vous qui enterrez les chefs de communauté et de village d'Agboville. Wow !!!! C'est fort ça !

Mr Bictogo, participer aux dépenses des funérailles ne veux pas dire que les funérailles de ces chefs de villages et de communautés reposent sur vous seul. 


Retrouvez la suite de cet article sur linfodrome.com