Situation sécuritaire: Le camp Soro annonce de nouvelles arrestations

Y a-t-il eu de nouvelles arrestations dans l'entourage de Guillaume Kigbafori Soro ? Oui, si on en croit « Monsieur Communication » de l'ex-président de l'Assemblée nationale, le journaliste Moussa Touré. Sur les réseaux sociaux, principal canal de communication et d'échange de la galaxie Soro, M. Touré annonçait ce week-end l'arrestation de deux officiers : le commandant Jean-Baptiste Kouamé et le commandant Hermann Koné. La publication du journaliste est assortie de ce commentaire : « leur crime : avoir été affectés à la sécurité de Soro Guillaume ».


Jointes par L'inter, des sources proches des services de sécurité ivoiriens ont dit ne pas pouvoir confirmer ces « arrestations ». Si elles étaient avérées, elles accroîtraient le nombre des proches de Guillaume Soro interpellés ou en détention. Déjà une vingtaine de proches du député de Ferké sont détenus dans plusieurs prisons du pays. Parmi eux, des civils- dont des députés- mais aussi des membres des forces de défense et de sécurité. Vendredi dernier, en conférence de presse, les avocats de M. Soro et de ses proches annonçaient l'interpellation du beau-frère de Guillaume Soro et de son gardien dans la même journée du vendredi 7 février 2020. « On a été informé par les membres de la belle famille de Guillaume Soro de ce que un des leurs avait été interpellé ce matin (vendredi 7 février 2020, ndlr) avec son gardien. Il se nomme Logbo Guy. Il est le jeune frère de l'épouse de l'ancien président de l'Assemblée nationale», avait appris Me Diallo Souleymane, membre de l'équipe de défense.

Le député de Ferké, candidat déclaré à la présidentielle d'octobre, et son entourage n'en ont apparemment pas fini avec les déboires politico-judiciaires. M. Soro est poursuivi pour complot contre l’autorité de l’Etat, complicité de détournement de deniers publics, de recel de détournement de deniers publics et de blanchiment de capitaux, des faits graves pour lesquels il encourt l’emprisonnement à vie. L'ancien président de l'Assemblée nationale, après un long séjour à l'étranger, avait tenté de rentrer en Côte d'Ivoire, le 23 décembre 2019, avant de se raviser. Alors que son avion regagnait Abidjan, il avait fait dérouter l'appareil sur Accra. C'est en Europe que Guillaume Soro a terminé son périple.

En conférence de presse, le 28 janvier 2020 à Paris, le député de Ferké, président de Générations et peuples solidaires (Gps), a assuré qu'il rentrera dans son pays. « Nous allons nous organiser de telle sorte que mon entrée soit possible en Côte d'Ivoire. M. Ouattara veut m'écarter de l'élection présidentielle de 2020 parce que je suis le favori. Il veut écarter un candidat sérieux à l'élection présidentielle. Tous les sondages le disent», a dit l'ancien Premier ministre.

Kisselminan COULIBALY