Rentrée scolaire 2019-2020 : timide reprise constatée dans plusieurs établissements à travers le pays

Plus de cinq millions d’élèves devrait officiellement reprendre, ce lundi 9 septembre, le chemin de l’école sur l’ensemble du territoire national pour l’année scolaire 2019-2020.


Mais dans la capitale économique ivoirienne et dans le pays profond, cette rentrée a timidement débuté avec la plupart des salles de classe restées fermées dans plusieurs établissements d’Abidjan, les parents d’élèves s’activent plutôt à l’inscription de leurs enfants.

A Abobo, un quartier populaire au Nord d'Abidjan, plusieurs écoles préscolaire, primaire et secondaire sont restées désertes là où les cours devraient débuter à 07h30 (heure locale et GMT) selon le calendrier scolaire établit par les autorités éducatives ivoiriennes.

Au collège Saint Joseph, un établissement de renommée d'Abobo, jusqu'à 08h (heure locale et GMT), les salles de classe étaient presque toutes fermées. Quelques élèves ou des parents d'élèves y étaient plutôt pour effectuer les inscriptions au titre de cette année académique.

« Je suis là pour l'inscription de mon fils. Je devais l'inscrire plus tôt. Mais comprenez que la rentrée des classes est toujours éprouvante pour nous les parents qui avons surtout plusieurs enfants», a justifié à APA M. Boka, un parent d'élève.

Au Groupe scolaire Sainte-Jeanne, un autre établissement scolaire situé au Plateau-Dokui dans le Nord d'Abidjan, c'est le même décor. La plupart des élèves ou parents d'élèves présents dans l'enceinte de l'établissement y sont pour les inscriptions.

Ici, les élèves du collège débuteront effectivement les cours le 16 septembre prochain et ceux de la maternelle le 23 septembre prochain, a dit à APA, un encadreur de cette école.

Comme ces deux établissements, plusieurs écoles de la capitale économique ivoirienne n'ont véritablement pas débuté les cours en ce premier jour de la rentrée scolaire 2019-2020.

Par contre, à Koumassi dans le sud de la capitale économique ivoirienne, dans des établissements primaires publics comme l'EPP BAD et l'EPP Municipalité 2, élèves et enseignants ont effectivement repris le chemin de l'école et sont présents dans les salles de classe.

A l’intérieur du pays, même constat mais la rentrée scolaire est effective au collège moderne Charles Koffi Diby de Bouaflé. « C’est le premier jour de la rentrée, et le constat chez nous, c’est que les cours ont commencé. Les professeurs, les élèves sont en classe et les cours se déroulent normalement », a indiqué le principal du collège moderne Charles Koffi Diby, Kouakou Porné.

Il a invité les élèves retardataires à venir à l’école, soulignant « Nous ne posons pas de condition pour que les enfants fassent les cours. Les enfants peuvent faire les cours pendant que les parents font les inscriptions ».

Les écoles primaires et secondaires de la ville d’Odiénné ont effectivement rouvert leurs portes pour la rentrée scolaire qui connait toutefois un début timide dans la localité. La majorité des établissements offre le même spectacle. L’administration bien présente, des enseignants en grand nombre mais peu d’élèves, que ce soit au primaire comme au secondaire. 

A Aboisso, les professeurs attendent les élèves pour l’effectivité des cours dans les établissements publics du primaire et du secondaire à Aboisso, a constaté l’AIP. Au lycée moderne, les professeurs sont en possession de leur emploi du temps, rassure le proviseur, Traoré Siaka, affirmant avoir donné des instructions pour que les cours soient effectifs dès mardi matin. Au collège moderne Aka Aouélé, les enseignants sont prêts à assurer les cours mais les élèves manquent à l’appel.

La rentrée scolaire 2019-2020 est fixée au 09 septembre en Côte d’Ivoire rappelle-t-on.

Ahopol avec APA et AIP