Présidentielle 2020 : Jean Louis Billon menace les tenants du pouvoir : « Nous leur promettons une immense déception »

Jean Louis Billon a fait ‘’Paquinou’’ avec le village de Sinzêkro, dans la sous-préfecture de Diabo. Le Secrétaire exécutif du Pdci-Rda en charge de l’information et de la propagande, a profité de cette occasion pour sonner une réplique aux tenants du pouvoir dont certains porte-voix clament que 2020 c’est géré et calé.


Les occasions, Jean Louis Billon n’en occulte pas pour continuer à mener l’offensive pour le Pdci-Rda, son parti, vers les échéances présidentielles de 2020 fixées comme objectif. L’ancien ministre du Commerce s’est encore illustré le week-end dernier, à Sinzêkro, village de la sous-préfecture de Diabo où il a fait ‘’Paquinou’’ avec les populations. Le Secrétaire exécutif du Pdci chargé de l’information et de la propagande, qui dit avoir fait le déplacement pour passer le message du président du parti, Henri Konan Bédié, s’est confié au confrère Frat.mat info face à qui il a sonné une réplique aux tenants actuels de l’Exécutif en Côte d’Ivoire.

Jean Louis Billon a répliqué, en effet, au discours de certains pontes du pouvoir qui clament que « 2020, c’est géré, c’est bouclé et c’est calé ». A ce discours, l’ex-président du Conseil régional du Hambol appelle les militants du Pdci à ne pas se détourner de leurs objectifs et de « garder espoir ». « Qu'ils soient convaincus que le Pdci-Rda est plus que jamais déterminé. Nous voulons dire à ceux qui affirment que 2020 est géré, calé et verrouillé que nous leur promettons une immense déception. Je vais leur dire qu'on ne verrouille pas un peuple mais on lui garantit ses droits et ses libertés. On ne gère pas un peuple, mais on répond à ses attentes. Malheureusement, ceux qui pensent que 2020 est calé, avec les Ivoiriens, nous saurons couper et décaler ».

Comment ce projet sera-t-il possible alors que le parti au pouvoir, le Rassemblement des Houphouëtistes, principal adversaire du Pdci, ratisse large et tente de phagocyter toutes les formations importantes de la place ? Jean Louis Billon est formel : « Soyons clair, tous les partis politiques sont loin de converger vers le Rhdp. La preuve, le premier parti de Côte d'ivoire, en âge, en présence nationale, en expérience politique, n'a pas rejoint le Rhdp », fait-il noter, réaffirmant que le Pdci-Rda ne sera pas bradé et conservera son identité. Mieux, le collaborateur du président Bédié soulignera le travail que son parti est en train de faire, notamment par la mise en place d’une plate-forme politique nouvelle avec d'autres partis en vue de mettre en minorité le Rhdp. « Ceux qui par contrainte, par menace rejoignent le Rhdp, ne le font pas avec leur cœur », indique M. Billon, qui en profite pour faire une mise au point sur les rumeurs annonçant sa candidature pour le compte du Pdci en 2020. « N'écoutez pas les rumeurs, car le Pdci-Rda est un parti bien organisé. Une convention sera organisée, et c'est ensemble que nous allons porter notre choix sur le candidat qui sera la tête de liste pour défendre les couleurs de notre parti qui reste bel et bien vivant contrairement à ce que certains veulent faire croire ».
Quid du message du président Bédié passé aux populations. Il s’est agir, selon l’ancien ministre de Ouattara, de dire aux Ivoiriens de « se tenir prêts, parce que le Pdci-Rda s’apprête à reprendre le pouvoir en 2020 ». « Nous allons revenir au pouvoir pour remettre la Côte d'Ivoire sur les rails du véritable développement », a-t-il promis.

F.D.BONY