Présidentielle 2020/ Adjoumani aux opposants : « Ne rusez pas avec la démocratie »

Le Porte-parole principal du Rhdp, Kobenan Kouassi Adjoumani, a profité, le week- end, d’une cérémonie festive d’hommage au Président de la République Alassane Ouattara à Maféré, localité située dans le sud-est de la Côte d’Ivoire, pour inviter les acteurs politiques de l’opposition à ne pas troubler l’ordre par leurs actions.


Ces derniers, a-t-il dit, risquent de provoquer des troubles dans le pays. « Cessons de jouer avec la paix, cessons de ruser avec la démocratie, car il n’y aura pas de place pour le désordre. Les Ivoiriens veulent vivre en paix, ils ne veulent pas que les élections à venir soient une nouvelle occasion de déchirure », a-t-il insisté.

En effet, selon le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani,  des voix s’élèvent, précisément dans le camp des partis politiques de l’opposition, pour contester la composition de la Commission électorale indépendante. En dépit du vote à l’hémicycle et la promulgation de la loi sur la Cei. Pour lui, ce texte de loi relatif à la composition de l’institution en charge d’organiser les élections en Côte d’Ivoire est le fruit d’une série de rencontres tripartites entre les formations politiques de l’opposition, celles proches du gouvernement et la société civile.

« Ce dossier a été totalement vidé et épuisé. Malheureusement, des gens veulent s’en servir pour créer un problème (…) Même l’Union africaine (Ua), institution de laquelle relève la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples ( Cadhp) est satisfaite et a tenu à féliciter le gouvernement. Mais, cette opposition, la même, continue de crier à cor et à cri. Elle refuse de nommer ses représentants qui siègeront à la Cei alors que l’Apdh qui a introduit la plainte en 2016 a non seulement siégé jusqu’au bout, mais aussi, elle a désigné son représentant », a-t-il expliqué.


Retrouvez la suite de cet article sur fratmat.info