Politique nationale: Tiken Jah se déchaîne encore contre le régime Ouattara, l'artiste dénonce le rattrapage ethnique et la corruption

L'artiste Tiken Jah estime que le régime Ouattara est vicié par le rattrapage ethnique et la corruption. Il l'a fait savoir dans une interview diffusée sur BBC, dans la matinée du vendredi 5 octobre 2018. Invité à se prononcer sur le bilan d'Alassane Ouattara à la tête de l'Etat, il admet que tout n'est pas positif. Et la star du reggae de mettre le doigt sur ce qui apparaît comme les plaies du pouvoir. Il y a des choses qui ont été faites: des routes et des ponts ont été construits, a-t-il d'abord relevé, avant de pointer les zones d'ombre de la gouvernance Ouattara: Mais la corruption n'a pas été combattue. Le disant, l'artiste laisse entendre que la corruption tant décriée sous le régime Gbagbo a encore cours sous l'actuel régime.


Par ailleurs, Tiken Jah fustige "le rattrapage ethnique". Il confesse d'ailleurs que " quelquefois, quand on regarde la Rti( radio-télévision ivoirienne, ndlr), on est un peu gêné". Même s’il semble comprendre la logique qui sous-tend cette propension au "rattrapage", il pense qu'il vaut mieux parler de "rééquilibrage". En effet, explique-t-il, " depuis les indépendances, il y avait un déséquilibre entre les gens du Nord et ceux du Sud. Donc, il fallait un équilibre mais pas un rattrapage", soutient l'artiste reggae. Il fustige ce rattrapage d'autant que cela peut donner lieu à des dérives incontrôlables. " Quand vous commencez, vous ne pouvez plus maîtrisez parce que si vous nommez votre petit frère ministre, lui aussi va nommer son petit frère directeur de cabinet, lui aussi va nommer son cousin. Vous ne pourrez plus maîtrisez le reste de la chaîne", prévient-il.

Se prononçant sur l'élection présidentielle de 2020, il avance qu'il est plutôt pour que chacune des formations politique phares présente son candidat à cette élection. " Pour 2020, mon souhait, c'est que le Pdci présente un candidat, le Rdr et le Fpi aussi. Que personne ne boycotte les élections ! Que chacun profite pour montrer sa force !", préconise la star de reggae. A l'entendre, il semble plutôt favorable à l'ouverture du jeu démocratique. "Quand les politiciens sont unis et qu'ils gouvernent ensemble, ça devient un complot contre le peuple parce qu'ils font ce qu'ils veulent et il n'y a pas de vraie opposition", estime Tiken Jah...


Retrouvez la suite de cet article sur linfodrome.com