Municipales à Grand-Bassam: Des jeunes et une délégation de Moossiou apporte leur soutien au maire sortant Ezaley

Dire que le maire Georges Philippe Ezaley est une personnalité chère aux populations de Grand Bassam est un euphémisme. La preuve, le domicile du candidat du Pdci Rda des dernières municipales du 13 octobre dernier ne désemplit pas.


Plusieurs communautés, en passant par des organisations et mouvements dans un élan de soutien se succèdent auprès de celui qui a été choisi pour conduire la commune de Grand Bassam pour les cinq prochaines années comme maire. Et pour comprendre les tenants et les aboutissants de la situation incompréhensible née des tergiversations de la CEI qui a décidé d’occulter les résultats des urnes pour proclamer des pseudo résultats, le maire Georges Philippe Ezaley, malgré un calendrier chargé avec les nombreuses sollicitations des chancelleries et des journalistes pour expliquer la situation à la suite des élections à Bassam, a pu se rendre disponible, ce jour férié du Jeudi 15 Novembre, pour recevoir ses hôtes du jour.

Tour à tour des jeunes réunis au sein de leur mouvement (USRSA-GPE) pour la reconnaissance des actions du maire à l’endroit des populations, et une forte délégation de Moossou composée de femmes de doyens et de jeunes, venus nombreux auprès de celui qu’ils ont voté massivement lors de ce scrutin, ont écouté et compris les contours des élections à Grand Bassam, et restent surtout convaincu que leur choix, le maire Georges Philippe Ezaley sera reconnu et rétabli par les instances juridictionnelles de notre pays. Surtout que tout le processus a été conduit jusqu’à son terme ; le vote lui-même s’étant déroulé jusqu’au bout, les dépouillements dans les bureaux de vote et les compilations au siège de la CEI se sont tenus avec la confirmation signée de tous les chiffres par les représentants des différents candidats. Seule la proclamation des résultats qui n’a pas eu lieu doit être faite pour que justice soit rendue.

Au terme des différentes rencontres, un constat clair se dégage, les jeunes et la délégation de Moossou se sont satisfaits des informations données par le maire, et ils n’ont pas manqué de rassurer le maire de leur disponibilité pour la conduite à tenir parce qu’à « Grand Bassam, c’est Ezaley on connait ». Et pour concrétiser leur promesse, des dons en numéraire et en nature (liqueur) ont été fait pour accompagner le maire non seulement dans ses recours, mais surtout pour l’aider dans ses actions pour la libération de son Directeur de Campagne Adjoint incarcéré injustement à la Maca. Il faut souligner que le mouvement (USRSA-GPE) pour la reconnaissance des actions du maire a remis le fruit d’une cotisation volontaire symbolique des membres de son comité exécutif pour soutenir l’épouse du Directeur de Campagne Adjoint.