Mamadou Koulibaly appelle à l'abrogation des lois coloniales en Côte d'Ivoire

L'opposant ivoirien Mamadou Koulibaly a appelé jeudi à Abidjan les autorités ivoiriennes à abroger «complètement» toutes les lois coloniales encore en vigueur dans le pays, estimant que « nous avons eu l'indépendance sans rompre avec le droit colonial ».


M. Koulibaly s'exprimait dans sa Web-émission hebdomadaire dénommée « Jeudi, c'est Koulibaly » dans laquelle il analyse des sujets de l'actualité ivoirienne.

« Il y a encore plein de textes que nous avons ici issus du droit colonial. Il faut dénoncer tous ces textes, il faut les abroger. Il faut l'abrogation des dizaines et des dizaines de lois coloniales », a recommandé M. Koulibaly.

Selon lui, aussi bien pour les questions militaires, foncières, monétaires, économiques, administratives, judiciaires..., « il faut regarder tous ces textes et concevoir des lois correspondant à nos besoins et à la direction que nous voulons prendre ».

De l'avis de M. Koulibaly qui a été le président de l'Assemblée nationale ivoirienne sous le régime de la refondation de Laurent Gbagbo pendant plus d'une décennie, c'est avec cette « rupture » avec le droit colonial que « nous devons vraiment engager notre indépendance ».

Poursuivant, il a insisté sur la nécessité  de «  rompre complètement avec cet héritage colonial » pour être véritablement indépendant. Mamadou Koulibaly est l’actuel maire de la commune d'Azaguié (Sud ivoirien).

LB/ls/APA