Le Rhdp annonce une entrevue entre Ouattara et les chefs traditionnels à Yamoussoukro

La direction du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) a donné une conférence de presse, le mardi 26 novembre 2019, à son siège de Cocody- les 2 Plateaux Vallons. Cette conférence de presse s’inscrivait dans le cadre d’une double cérémonie que le parti unifié prévoit à Yamoussoukro, les 6 et 7 décembre 2019 : la célébration de la paix et la journée d'hommage à feu le président Félix Houphouët-Boigny.


Mamadou Touré, directeur exécutif adjoint du Rhdp, a donné les temps forts de ces journées dans la capitale politique. Il ressort qu’une rencontre entre le chef de l'État et président du Rhdp, Alassane Ouattara, et la chefferie traditionnelle baoulé, aura lieu. Elle sera suivie d'une autre audience, celle-là, entre le président de la République et l’ensemble des rois et chefs traditionnels de Côte d'Ivoire. Une exposition de photos de l’apôtre de la paix est prévue ainsi que des prières à la grande mosquée et à la basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro. Le clou de ces journées est le meeting prévu le samedi 7 décembre.

Principal animateur de la conférence de presse, le directeur exécutif du Rhdp, Adama Bictogo, a été interrogé par les journalistes, sur la rencontre entre le président de Générations et peuples solidaires (Gps), Guillaume Soro, et le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep), Charles Blé Goudé. L’entretien entre les deux ex-adversaires politiques a eu lieu, dimanche 24 novembre 2019, à La Haye, aux Pays-Bas, où M. Blé, acquitté par la Cour pénale internationale de crimes contre l’humanité, vit sa liberté conditionnelle. « C'est vraiment un non-événement. On ne peut pas faire de la réconciliation un slogan. Pour la réconciliation, il y a des fondamentaux d'ordre social, d'ordre sociologique, la Côte d'Ivoire est très sérieuse pour que des problèmes ivoiriens soient réglés autour d'une petite table dans un maquis », a réagi Adama Bictogo, ancien ministre de l’Intégration africaine.

Relativement à l’hommage à Félix Houphouët-Boigny et la célébration de la paix, M. Bictogo a estimé que ces activités venaient à point nommé. Le directeur exécutif du Rhdp a indiqué que le président Alassane Ouattara incarne les valeurs prônées par Félix Houphouët-Boigny..

Présent à la conférence, le ministre Amédé Koffi Kouakou, en sa qualité de président du comité scientifique de la création du Rhdp en janvier 2019, a apporté des précisions sur la présence du logo du Pdci dans le sigle du Rhdp. Le parti septuagénaire conteste l’utilisation de son logo par le parti unifié. « Avant d'être au Rhdp, nous venons du Pdci-Rda, de quel droit des gens pensent que le logo du Pdci-Rda leur appartient plus que nous. Nous sommes à l'intérieur de cet ensemble au nom du Pdci-Rda et nous sommes fiers et nous exigeons le logo parce que si on ne peut pas l'utiliser, eux non plus, ne peuvent pas l'utiliser. Ce logo du Pdci-Rda, nous représente au sein du Rhdp. Et nous exigeons que le logo soit là. Personne ne peut l'enlever », a martelé Amedé Koffi Kouakou.

Venance KOKORA