La reforme du Conseil de sécurité s’impose à la Côte d’Ivoire (Ambassadeur)

L’ambassadeur ivoirien auprès de l’ONU, Adom Kakou Houadja Leon, estime que la reforme du Conseil de sécurité s’impose à la Côte d’Ivoire.


“La reforme du Conseil de sécurité de l’ONU s’impose à nous parce qu’en 2100, la jeunesse africaine déjà comptera pour 40% de l’humanité, c’est-à-dire un jeune sur deux viendra de l’Afrique”, a-t-il déclaré.

Selon lui, il serait incompréhensible qu’un continent comme l’Afrique n’ait pas un seul représentant permanent aux Nations unies alors qu’un continent plus petit tel que l’Europe a plus d’un représentant.

“Là, il y a quand même quelque, je ne dirais pas une injustice mais quelque chose de normal a rétablir”, a souligné le diplomate en précisant que cette reforme doit se faire avec l’aide des autres pays du Conseil de sécurité.

Le diplomate s’exprimait mercredi lors d’un entretien avec Onu.info, à New-York, aux Etats-Unis d’Amérique.