La CNI biométrique peut être délivrée à tout citoyen âgé d’au moins 5 ans

En Côte d’Ivoire, tout parent désireux d’établir une carte nationale d’identité (CNI) biométrique dotée de puce électronique à multi application, pour son enfant âgé d’au moins cinq ans révolu, peut en faire la demande auprès des autorités compétentes.


Dans cet élan, l’Etat de Côte d’Ivoire veut prendre à bras le corps la question de l’identification de ses citoyens dès le bas âge. Si la CNI biométrique est « obligatoire pour tout ivoirien âgé d’au moins 16 ans », « elle peut être délivrée aux citoyens âgés d’au moins cinq ans » selon la loi.

Mardi, la direction de l’information et de la communication de l’Assemblée nationale ivoirienne, a organisé un séminaire à l’intention des journalistes aux fins de les instruire sur quatre lois dont la Carte nationale d’identité biométrique.

Le député Ouattara Imbassou, de Yopougon (Ouest Abidjan), a fait observer lors d’un exposé que la carte nationale d’identité biométrique devrait porter des mentions obligatoires et optionnelles, selon des exigences de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

La Cedeao impose aux États membres un « format Cedeao », l‘intégration des couleurs « vert, noir et gris » puis le caractère biométrique, a poursuivi M. Ouattara, dans une communication.

Avec la carte nationale d’identité biométrique « format Cedeao », les citoyens de l’espace communautaire estimés à 350 millions, et les opérateurs économiques pourront circuler sans tracasseries et faire des transactions de tout genre.

La fraude sur l’identité ivoirienne est beaucoup décriée par les leaders politiques. L’identifiant unique et la puce électronique sécurisée devraient permettre d’avoir des informations en continu sur les populations même en cas de perte ou de conflit occasionnant des déplacements.

La CNI biométrique en Côte d’Ivoire est valable pour une durée de dix ans à compter de sa date d’établissement. Celle actuelle dont la validité a été prorogée devrait être bientôt remplacée par la carte biométrique à puce électronique sécurisée.

Toutefois, un décret devra être pris en Conseil des ministres pour fixer les modalités d’application, ainsi que les spécifications techniques, les modalités d’établissement et de renouvellement puis la période transitoire de validité.

Des acteurs politiques ont récemment donné de la voie pour exiger la gratuité de la Carte nationale d’identité. Le décret d’application va définir le coût et les options que l’Etat ivoirien retiendra au niveau de la carte d’identité biométrique à puce électronique.