L'Italie sacrée à l'Euro

  • 22/07/2021
  • Source : Autre Presse
Le monde du sport promet d'être rythmé par les événements cet été et jusqu'au restant de l'année civile

Après l'Euro de football tout juste terminé, on attend désormais les Jeux Olympiques et tant d'autres rendez-vous, notamment sur les plateformes de jeux de poker où un grand nombre de joueurs ont pris l'habitude de se retrouver. Entre tournois, parties inattendues ou autres rencontres sur différents terrains de sports, l'été promet d'être animé entre les sportifs amateurs et professionnels. 

Incontestablement, l'un des faits marquants de l'année 2021 restera à coup sûr le retour de la sélection italienne sur le devant de la scène internationale de football. Vainqueur de l'Euro 2020 disputé en juin et juillet 2021, la Nazionale fut sacrée après une compétition exceptionnelle. Retour sur le parcours azzurri et cette compétition continentale de manière générale. 

  

L'Italie a remporté sa première compétition internationale depuis 2006

Week-end à Rome 

Ce fut une idylle, un véritable conte de fées que les supporters tifosi n'avaient pas connu depuis bien longtemps, 2006 à la rigueur. Invaincus durant la phase de poule disputée au stade olympique de Rome, les Italiens ont balayé la Turquie, la Suisse puis le Pays de Galles sans la moindre crainte.

Est alors venu la huitième de finale disputée loin de leurs terres, dans le stade de Wembley à Londres, face à de valeureux Autrichiens. Après un match nul à l'issue du temps réglementaire (0-0), les partenaires de l'intenable Chiesa, marqueur à la 95e minute, se sont finalement imposés sans toutefois garder leur invincibilité à la marque, Kalazdjic ayant réduit le score dans les dernières minutes de la prolongation. 

Face à la Belgique en quarts de finale, la montée en puissance devait se confirmer, mais les spécialistes s'accorderont pour vous le dire : l'Italie fut dominée par une séduisante équipe belge. Victorieux 2-1, les Italiens montraient pour la première fois la capacité de gagner dans la difficulté, une première dans cet Euro. 

Dominateurs par la suite face aux Espagnols dans une vraie guerre tactique et technique au milieu de terrain, les Italiens finiront pas se séparer des Ibériques durant la séance de tirs au but (1-1, 4/2). Déjà. 

La fin du rêve anglais 

Les Anglais ont longtemps scindé l'Europe, sur le plan politique ces dernières années ou directement sur la scène sportive. La tenue de cette compétition européenne en grande majorité sur leur sol (excepté le quart de finale) pour les matches des Three Lions a continué à quelque peu clivé autour de l'équipe de Gareth Southgate. 

La finale tant attendue par le peuple anglais tout entier est bel et bien arrivée du côté de Wembley, face à des Italiens débarqués sans la moindre crainte. Une finale animée où Luke Shaw soulevait les espoirs d'une nation entière dès les premières minutes avant de voir Leonardo Bonucci ramener son équipe au score à la 67e minute. 

La finale s'est disputée à Wembley

Tantôt dominés, tantôt dominateurs, les Italiens finiront par s'imposer aux tirs au but pour la seconde fois en deux rencontres, au terme d'une séance haletante et insoutenable pour deux pays dans leur intégralité. 

Selon l'adage anglais, le trophée est bien « rentré à la maison », mais plutôt du côté de Rome, après un Euro incroyable et salvateur pour le peuple italien.

Déceptions majeures chez les favoris 

De cet Euro, nous retiendrons également l'avènement miraculeux de la si belle équipe du Danemark, rendue fébrile après l'accident cardiaque - fort heureusement sauvé - de Christian Eriksen lors du premier match. Le parcours danois s'arrêta en demi-finale autour d'une polémique sur l'arbitrage suite à un pénalty plus que généreux accordé aux Anglais sur leur pelouse. 

Surprise majeure de la compétition, les Danois n'auront pas croisé la route d'autres nations majeures que l'on attendait début juillet, sur les sommets de l'Europe. L'équipe de France, tombée en huitièmes face aux Suisses et étant la grande favorite de cette compétition, créa d'énormes regrets auprès de leurs supporters, deux ans après le titre de champion du monde acquis du côté de la Russie.

 



Publicité instruments de Musique