Kinda Mohamed : « Il est bien pour tout musulman de célébrer son prophète et tous les jours sont indiqués pour le faire »

Les fidèles musulmans de la communauté Gourounssi vivant en terre ivoirienne ont célébré le dimanche 17 Mars 2019 la fête de Mahouloud à Abidjan dans la commune de Koumassi. Kinda mohamed, le chargé des affaires religieuses de cette communauté s'est exprimé sur la nécessité pour le musulman de célébrer le Prophète Mohomet (Mahouloud) de façon régulière et organisée. Il a par ailleurs exhorté les musulmans du monde entier à pratiquer les valeurs du vivre-ensemble que prône le Coran que sont la paix, la cohésion, le pardon...Ci-dessous un extrait de l'interview de M. Kinda .


Quel événement nous reunis en ce lieu ce dimanche 17 mars ?

Cette cérémonie n’est rien d'autre que la commémoration de la naissance du prophète Mahomet. Il est bien pour tout musulman de célébrer son prophète et cela tous les jours sont indiqués pour le faire. C’est ce que le Cheick El Hadj KINDA Said chef de la communauté Gourounssi résidant en Côte d’Ivoire et le Cheick Abdoul-Aziz Sarba le guide spirituel de l’Association Islamique de la Tidjania en Côte d’Ivoire ont décidé de célébrer en ce dimanche 17 mars 2019.

Est-il nécessaire que ce soit une communauté ethnique spécifiquement qui organise cette commémoration ?

C’est vrai que c’est en particulier la communauté Gourounssi résidant en Côte d’Ivoire qui est à l’origine de l’organisation de cet événement du jour mais il faut préciser qu’elle est adressée et ouverte a toutes les communautés musulmanes de la Côte d’Ivoire et d’ailleurs. La preuve en est que lorsque d’autres communautés musulmanes l’organisent à leur tour, Elles convient la communauté Gourounssi de Cote d’ivoire à leurs célébrations.

Quel est le message que vous compter véhiculer à travers cette célébration ?

Nous comptons par cette célébration du jour encourager les différentes communautés et populations vivant en Côte d’Ivoire et partout dans le monde à cultiver le vivre-ensemble. Ce genre de cérémonie vient nous rappeler  l’importance pour des populations vivant ensemble de pratiquer le pardon, la paix et la cohésion, c’est tout cela que j’appelle le vivre-ensemble, d’où le choix de ce thème en parfaite corrélation avec la situation sociopolitique de la Côte d’Ivoire à savoir : « Islam, paix, cohésion et le pardon ». Nous comptons désormais organiser et célébrer chaque année cet événement qui marque la naissance du prophète Mahomet afin que tous les musulmans viennent prier, se donner des conseils et se rappeler les valeurs du prophète que prône le CORAN.

Qu’est ce qui explique le fait que malgré une forte communauté Gourounssi résidant en Côte d’Ivoire depuis de longues années vous ne soyez qu’à la 3e édition de la commémoration du Mahouloud ?

Déjà il faut savoir qu’il n’est jamais tard pour bien faire les choses. La communauté musulmane Gourounsi résidant en Côte d’Ivoire célébrait comme tous les musulmans du monde entier chaque année la naissance du prophète Mahomet puisqu’étant un devoir de croyant. Mais, constat a été fait de la mauvaise organisation des précédentes célébrations au sein de notre communauté. Elle a donc jugé bon de reformer et réorganiser cette célébration qui lui est vraiment chère. Et c’est donc cette formule revue qui est à sa troisième édition. Nous invitons donc tous les Gourounssi de Côte d'Ivoire en particulier et tous les musulmans en général à se joindre à nous pour les prochaines éditions que nous espérons très ouvertes.

Propos recueillis par Varol