Jeux Africains Rabat 2019 : Ta Lou et Cissé Gue en finale du 100m

Les sprinters ivoiriens Ta Lou Marie Josée et Arthur Cissé Gue sont qualifiés pour la finale du 100m féminin et 100m masculin aux Jeux Africains Rabat 2019, prévue ce mardi 27 août, à 15h55 au stade du complexe Prince Moulay Abdellah dans la capitale marocaine. Ce lundi 26 août 2019, dans la matinée, ils ont annoncé la couleur en survolant les épreuves en série sur la ligne droite, assurant avec aisance leur qualification pour la demi-finale disputée dans l’après-midi.


Les sprinters ivoiriens Ta Lou Marie Josée et Arthur Cissé Gue sont qualifiés pour la finale du 100m féminin et 100m masculin aux Jeux Africains Rabat 2019, prévue ce mardi 27 août, à 15h55 au stade du complexe Prince Moulay Abdellah dans la capitale marocaine. Ce lundi 26 août 2019, dans la matinée, ils ont annoncé la couleur en survolant les épreuves en série sur la ligne droite, assurant avec aisance leur qualification pour la demi-finale disputée dans l’après-midi.

Après cette mise en bouche, Ta Lou s’est présentée en demi-finale très concentrée sur sa course. Ce qui s’apparentait à un duel entre deux rivales de l’Afrique de l’ouest, s’est très vite transformé en une promenade de santé pour l’Ivoirienne. Le starter demande aux athlètes de prendre leur marque. Avant le coup de pistolet annonçant le départ de la course, la Nigériane Blessing Okagbare qui avait réalisé un chrono 11’’53 en série le matin, s’élance… Le starter arrête la course. Quelques instants après le speaker annonce : « Faux départ de la Nigériane Blessing Okagbare… ». La décision du juge est sans appel. C’est carton rouge pour l’ancienne reine du sprint africain. Consciente de sa faute, sans insister, elle lève la main pour s’excuser auprès du public et vient faire l’accolade à sa rivale Ta Lou, avant de disparaître dans les vestiaires. Dès lors, la suite a été une formalité pour l’Ivoirienne qui a effectué sa course en roue libre pour terminer très relâchée en 11’’36. Pour elle, c’est la concrétisation des objectifs fixés avec son entraîneur Anthony Koffi. « Ce que nous avons décidé avec le coach est en train de se réaliser petit à petit. Pour l’heure, le plus important, c’est de ramener la médaille… Je devais me qualifier pour la finale, c’est fait, donc on va aller se reposer et revenir plus relaxe demain (le mardi 27 août 2019 : ndlr) pour la finale », a confié la double championne d’Afrique sur 100 et 200m.

Ta Lou est qualifiée pour la finale, mais vraiment désolée pour sa rivale nigériane Blessing Okagbare, sortie de la compétition, après un faux départ. « J’aurais souhaité qu’on parte ensemble en finale, cela aurait été vraiment le meilleur. On aurait vu un duel impressionnant, malheureusement, elle a fait un faux départ. On ne peut pas prévoir qu’on va faire un faux départ. C’est arrivée pour elle, je suis vraiment désolée pour elle…», a-t-elle déclaré. Et d’ajouter : «Moi, je reste concentrée sur ma course. Je demande aux Ivoiriens de me porter surtout en prière pour demain (ce mardi) ».

Si proche du but, Ta Lou espère pouvoir faire un bon chrono pour offrir la médaille à la Côte d’Ivoire...


Retrouvez la suite de cet article sur linfodrome.com