Insertion socio-professionnelle des enfants handicapés: l’ONPHACI met le sport au cœur de ses activités 

L’Organisation Nationale des Parents pour les Handicapés Auditifs de Côte d’Ivoire (ONPHA-CI) a procédé le mercredi 27 et le samedi 30 novembre 2019, respectivement à Bonoua et à Anyama, à l’organisation d’activités sportives dans le but de promouvoir l’éducation inclusive en Côte d’Ivoire.


Ces activités sportives dites inclusives (Football, mini-marathon, tour cyclisme…) dont le but est de sensibiliser la population et de faire un plaidoyer sur l’importance des droits des personnes handicapées à l’éducation inclusive, à l’insertion socioprofessionnelle, à la santé sexuelle reproductive par le sport en Côte d’Ivoire ont vu la participation des autorités coutumières et administratives de ces localités.

‘’Sport et promotion des droits économiques, sociaux et culturels’’ est la thématique pour ces deux années 2019-2020. 
Favoriser le bien-être, l’épanouissement, l’autonomisation et l’intégration des enfants en général et particulièrement des enfants et jeunes handicapés est le slogan de cette structure qui est la première organisation de parents à mener ce genre d’actions sur ce sujet.

‘’Notre choix et le soutien que nous avons réussi de l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire illustrent notre capacité à proposer des projets innovants. Nous sommes ravis que cela se fasse au bénéfice de l’éducation sportive et sociale des enfants et jeunes de ces localités quelque soit leur origine, leur sexe, leur niveau d’étude, leur capacité physique, intellectuelle et sensorielle’’, a précisé Yao Krah Filias, Directeur exécutif de l’ONPHA-CI. 

Les finales de ces compétitions sportives ont vu les victoires (1-0) de la 2è année mécanique et menuisier du centre technique de Bonoua. S’agissant d’Anyama, c’est l’équipe de sourds qui est sortie victorieuse du tournoi de football tandis que le marathon a vu Marius Omaï (Sourd) et Bouco Aïcha (Catégorie femme) remporter les médailles d’or.

Pour rappel, ce projet d’un montant de près 28 millions de FCFA est financé par le fonds des projets innovants des sociétés civiles et d’acteurs en Côte d’Ivoire (PISCCA) de l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire et vise à appuyer la société civile ivoirienne à s’impliquer dans les activités sportives menées en faveur des enfants en situation et jeunes handicapés.

SERCOM