Fraude déclarée au Bac 2019: Élèves, parents d’élèves et syndicats veulent des explications

« Nous voulons des explications sur la mention fraude inscrite sur la collante de nos enfants alors qu'ils n'ont pas été pris en flagrant délit de tricherie. Que l’on nous explique ce qui se passe.


Dans certains cas, l'élève est déclaré admis avec les félicitations du jury mais avec l'inscription fraude sur la collante. Pour d'autres, l’on a donné zéro dans toutes les disciplines avec également la mention fraude marquée. En dehors de cela, il y a des fautes administratives sur des noms ou lieux de naissance et l’on demande aux élèves d’établir des actes d'individualité dont le montant s'élève à environ 30 000 F Cfa. Nous ne pouvons pas accepter que l’on sacrifie l'avenir de nos enfants », explique Mme Dossou Coulibaly, une parente d'élèves.

Et Mme Dossou de poursuivre: « l'année dernière, il y a eu près de 1000 élèves dont les copies ont été déclarées frauduleuses, à la rentrée quand ils sont allés tirer leurs convocations, l’on nous dit qu'ils sont interdits d'examens pendant 5 ans. Cette année, l’on parle de 6 000 cas ». C'était à l'occasion d'une conférence de presse co-animée par des parents d'élèves, des élèves appuyés par la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci).

« Nous nous sommes rendus le lundi dernier à la Deco pour en savoir plus sur la mention fraude inscrite sur nos collantes, personne n'a voulu nous recevoir. L’on nous a plutôt envoyé des forces de l'ordre nous gazer », explique un élève dans ce cas.


Retrouvez la suite de cet article sur fratmat.info