Duel au sommet RHDP- PDCI : Ouattara envoie un message à Bédié

Si les actes sont porteurs de messages, parfois plus expressifs que les paroles, alors Alassane Ouattara, en tenant, mercredi 28 novembre 2018, une réunion de haut niveau du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), a envoyé à son ex-allié, Henri Konan Bédié, un message aussi clair que direct.


La réunion en question, selon le compte rendu officiel acheminé à la presse, a arrêté plusieurs décisions et actions. Parmi celles-ci, figure la mise en place, dans les meilleurs délais, des Groupes parlementaires Rhdp à l’Assemblée nationale et au Sénat. Autre décision majeure : la tenue du congrès constitutif du Rhdp, le 26 janvier 2019, au stade Félix Houphouët-Boigny, à Abidjan. Cela n'est absolument pas anodin. Les statuts du parti unifié Rhdp prévoient une période transitoire de 12 à 18 mois avant la tenue du congrès constitutif du parti. Mais cette période a été ramenée, mercredi dernier, de 3 à 6 mois, par Alassane Ouattara et son cercle restreint réuni dans un bureau exécutif. Pourquoi cette modification que (presque) rien ne présageait ? Pourquoi ne plus observer les 12 à 18 mois initialement prévus avant de s'engager à finaliser le parti unifié ? L'interview du chef du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), Henri Konan Bédié, au Nouveau Réveil, lundi 26 novembre 2018, n'est pas totalement étrangère à ce changement de cap voulu par Alassane Ouattara.

Dans l'interview, largement commentée par la presse locale, Henri Konan Bédié ruinait les espoirs de ceux qui, animés d'une grande foi, pronostiquaient que le « sphinx » pourrait revenir sur son choix de rompre l'alliance avec Alassane Ouattara. Henri Konan Bédié, pour bien montrer qu'il a tourné la page du Rhdp, a fait le point sur l'avancement de la mise en place de sa future plateforme avec de nouvelles forces politiques. « Les négociations se poursuivent et avancent normalement. Nous avons été retardés par les décès successifs que nous avons eus dans différentes branches de nos futurs alliés. Bientôt verra le jour la plateforme des partis politiques qui partagent la même vision d'une Côte d'Ivoire réconciliée, une Côte d'Ivoire Etat de droit et de paix », a énoncé Henri Konan Bédié. Un tantinet sarcastique, M. Bédié parle du « Rhdp-Rdr » plutôt que de dire « Rhdp » ou parti unifié...


Retrouvez la suite de cet article sur linfodrome.com