Depuis l'extérieur/Guillaume Soro déterminé : « J’ai même pas peur! », « Je ne me laisserai pas embarrassé »

Si l’hebdomadaire Jeune Afrique annonçait, récemment, de nouveaux aménagements dans la sécurité du président de la République, Alassane Ouattara, il ne semble pas être le seul. Depuis l’ Europe d’où il devrait rejoindre Abidjan, le 9 novembre 2019, après la « crush party » de Londres, prévu le même jour, Guillaume Soro ne manque pas d’entretenir ses militants et les internautes via son compte Twitter.


Entre deux publications de promotion de son mouvement Générations et peuples solidaires (Gps), ou de la rencontre prévue avec la diaspora anglaise, ce week-end, l’ancien président de l’Assemblée nationale ne se prive pas ainsi d’envoyer des messages à ses détracteurs. Dans une série de photos postées sur Twitter, le mardi 5 novembre 2019, le président de Gps, Guillaume Soro, a présenté ce qui, manifestement, constitue sa garde rapprochée. Encadré de plusieurs hommes en costume de couleur sombre et portant des oreillettes, Guillaume Soro a marqué sa confiance dans sa sécurité. « J’ai même pas peur ! », a-t-il posté.

Au-delà des critiques qu’il ne s’interdit pas sur ses anciens alliés du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), M. Soro multiplie les déclarations similaires, depuis quelque temps. « Certains jouent les esprits ici, sinon des moralisateurs et ils n'ont pas le courage de leurs opinions. Je ne me laisserai pas embarrassé. J’ai été traité de djihadiste par les journaux officiels de CI (Côte d’Ivoire) sans que cela les émeuvent ! Je les vois rasant les murs pour donner des leçons », faisait valoir l’ancien Premier ministre, dans une publication Twitter, le 3 novembre dernier.

Alassane SANOU