Crise au FPI : Affi attaque frontalement Gbagbo « Qu’il fasse preuve de sagesse et qu’il arrête de mentir (…) »

La crise au sein du Front populaire ivoirien (FPI) a pris une nouvelle dimension, 5 ans après son déclenchement du fait d’une guerre de leadership qui oppose de frange du parti fondé par Laurent Gbagbo.


La bataille se fait de plus en plus rude pour le contrôle du Front populaire ivoirien. Pascal Affi N’guessan ne chausse plus de gangs quand il s’agit d’assener ses vérités à son «adversaire », l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo. A peine revenu de son périple européen, dans la nuit du vendredi 22 mars 2019, que le président légalement reconnu du Front populaire ivoirien a tenu une conférence de presse, samedi 23 mars 2019, pour dire-t-il éclairer la lanterne sur ce qui s’est réellement passé à Paris. « Le président Gbagbo est le chef de la dissidence au sein du FPI. Il n'est pas le président du FPI, ceux qui pensent que Gbagbo est le président du FPI qu'ils me disent si c'est à la Haye qu'ils l'ont voté », a craché M. Affi.

Affi reconnait tout de même la paternité de Laurent Gbagbo concernant la création du Front populaire ivoirien. Pour autant estime-t-il que cela ne lui donnerait pas, au président Gbagbo, le droit d’adopter une attitude d’ « usurpateur ». « Si le président Gbagbo veut reprendre le FPI, qu'il fasse preuve de sagesse et qu'il arrête de mentir en faisant croire aux gens qu'il est le président du FPI. On ne devient pas président du FPI de cette façon », a argué l’ancien premier ministre.

Pour le député de Bongouanou, la célébrité de l’ancien chef de l’Etat ivoirien a été le résultat du travail acharné de jeunes, hommes, et femmes qui ont accepté de l’accompagné dans son combat pour la démocratie. « On le fait passer pour le père de la démocratie alors comment le père de la démocratie veut devenir président d'un parti par la déclaration d'un individu sans passer par le congrès », s’est insurgé le président du Conseil régional du Moronou.

De l’autre côté, le DR Assoa Adou, secrétaire général de l’autre faction du FPI a quitté Bruxelles pour Abidjan, après plusieurs séances de travail avec son mentor Laurent Gbagbo. Des sources annoncent également une conférence de presse au cours de laquelle beaucoup de choses seront dites sur l’affaire du rendez-vous manqué entre Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’guessan à Bruxelles.

 

Jean Kelly Kouassi