Crise à l’Africa Sports d’Abidjan : Les joueurs boudent Vagba, Lago Patrice et le camp de Bahi entendus par la FIF

La Fédération ivoirienne de football (FIF) a entendu les dirigeants de l’Africa Sports d’Abidjan et l’entraîneur Lago Patrice, le lundi 18 mars 2019. Dans la matinée, les joueurs ont refusé d’aller à Akouedo où les hommes d’Alexis Vagba les attendaient pour la séance d’entraînement. Ils se sont, plutôt, retrouvés au complexe sportif d’Abobo avec tous leurs encadreurs y compris l’entraîneur Almamy Diaby.


Les joueurs de l’Africa Sports d’Abidjan continuent de bouder les séances d’entraînement programmées par les hommes d’Alexis Vagba. Dans la matinée du lundi 19 mars 2019, un message a été envoyé à tous les joueurs afin qu’ils rejoignent le camp d’Akouedo. Mais Yann Zébré et ses coéquipiers ont brillé par leur absence là où les hommes de Vagba Alexis les attendaient.

Sur un effectif de 29 joueurs, 27 se sont retrouvés au complexe sportif d’Abobo avec l’entraîneur Almamy Diaby et les autres encadreurs. Seuls Parfait Guiagon appelé en sélection des U23 et le gardien Gbané Mohamed malade ont manqué à l’appel.

Dans l’après-midi, Lago Patrice a été convoqué par la commission de discipline pour se prononcer sur les événements qui ont eu lieu, lors de la 20ème journée de la ligue 1 contre la Société omnisport de l’armée à Yamoussoukro. Lago s’est fait accompagner par l’entraîneur des gardiens de but, Bah Clément. A la question de savoir pourquoi il n’était pas sur le banc de touche alors que son nom figurait sur la feuille de match, Lago leur a répondu que lorsqu’on lui a présenté une équipe autre que celle qu’il avait l’habitude d’entrainer, il a carrément refusé de s’asseoir sur le banc de touche. Cette rencontre a duré moins d’une dizaine de minutes.

Par contre, celle des dirigeants frondeurs avec le directeur exécutif de la FIF, Jean Baptiste Sam Etiassé, a été plus longue. Antoine Bahi conduisait la délégation composée de Saki Gutembert, Anselme Zameya et Bamba Issiaka dit Pazo. Il a fait la genèse de la crise et mis en lumière les différents manquements de Vagba, notamment son refus d’appliquer les textes, en ne créant pas la société de gestion, l’inexistence d’un compte au nom de l’Africa Sports d’Abidjan, les transferts des joueurs faits dans des conditions nébuleuses…La liste est longue.

Selon une source proche de la FIF, les différents responsables des groupes de supporters seront reçus, dans la matinée du mardi 19 mars 2019, par le directeur exécutif de la FIF.

 

Adolphe Angoua