Côte d’Ivoire : les voies et carrefours feront l'objet d'adressage à partir de 2021

  • 24/11/2020
  • Source : Lebabi.net
Le Conseil des Ministre de ce 18 novembre 2020 a adopté une communication relative au projet d’adressage du District d’Abidjan.

Ce sont environ 11 700 voies et plus de 36 000 carrefours du District d'Abidjan, ainsi que les monuments sur les parcours qui feront l'objet d'adressage courant janvier" 2021, et ce sur trois ans, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré, après un Conseil hebdomadaire.

Cette opération, qui s’inscrit dans le cadre d’un programme plus large de modernisation de l’administration ivoirienne, permettra d’accroître la compétitivité de la ville d’Abidjan. 

Elle aura spécifiquement pour mission d’établir un répertoire argumenté des noms des voies et lieux publics par commune, d’identifier et de justifier des noms destinés à la dénomination des voies structurantes du District d’Abidjan et de proposer une charte de la toponymie des voies et les règles d’écriture.

« Les travaux préparatoires de la mise en œuvre effective du projet avancent convenablement. Relativement à la question cruciale de la dénomination des voies, une commission spéciale a été mise en place pour l’élaboration des répertoires des toponymes par commune » a souligné le Ministre, précisant qu’il s’agit du Projet d'adressage du District d'Abidjan qui devrait s'étendre sur trois ans à compter de janvier 2021.

Dans la perspective de la pérennisation de la centrale d’adressage, le gouvernement a autorisé la prise en charge du coût de son fonctionnement pour les trois (03) premières années du projet.

« Courant janvier" 2021, ce projet devrait démarrer. C’est un projet dont le financement est en train d'être stabilisé pour les besoins du démarrage sur les trois prochaines années » a-t-il fait savoir, laissant entrevoir qu'au premier et au second semestre, des rues et des espaces publics devraient déjà porter des marques d'adressage.

Il a par ailleurs ajouté que "le financement a été acquis avec la contribution de l'Etat de Côte d'Ivoire et des partenaires techniques et financiers".

Une centrale d'adressage a été mise en place au sein du Bureau national d'études et de développement technique (Bnedt) pour l’opérationnalisation du projet.

Ahopol