Communication publicitaire : visite d’explication du ministre Sidi Touré

Sidi Touré a rendu visite au bureau de l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI) pour une meilleure gestion de l’affichage publicitaire…


Dans sa mission d’assainir le secteur et d’insuffler un dynamisme nouveau, le Ministre Sidi Tiémoko TOURE a, dès sa prise de fonction à la tête de ce département ministériel entrepris des consultations avec les professionnels des différents axes qui composent la communication et les médias. Cette volonté a donné naissance à un document cadre dénommée : Politique Nationale de la Communication et des Médias (PONACOM), sur la période quinquennale 2019-2023, dont la communication publicitaire constitue l’une des cinq (5) aires majeures. 

Si l’affichage publicitaire connaît une vitalité certaine dans la société de consommation dans laquelle nous vivons aujourd’hui, elle pourrait néanmoins devenir, si les mesures d’encadrement ne sont pas renforcées, source « d’anarchie et transformer le visage de nos cités qu’il faut absolument réparer » a indiqué le Ministre Sidi Tiémoko TOURE. C’est cette démarche qui l’a conduit ce jeudi 04 avril auprès au bureau de l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI) et de ces premiers responsables en vue d’expliquer cette vision du Gouvernement dont il a la charge. A travers cette démarche, le Ministre Sidi a pour objectif d’harmoniser les positions des Maires avec celles du Conseil Supérieur de la Publicité (CSP), organe en charge de la régulation de l’affichage publicitaire.

Le Ministre de la Communication et des Médias a invité les Maires à se conformer à la législation en vigueur, car : « Toute autorisation donnée par l’autorité territoriale compétente, est subordonnée à l’avis conforme du Conseil Supérieur de la Publicité (CSP)», selon l’article 72 des textes la régissant.