Bilan satisfaisant pour la 2e édition du ‘’Carnaval Kaha’’ de Niakara

Les lampions se sont éteints sur la 2ème édition du Carnaval Kaha le 18 novembre à Niakara (Centre-Nord, région du Hambol) avec l’incinération de la marionnette “Aba Carnaval” dans une ambiance populaire et carnavalesque.


Portant sur le thème “Venons célébrer la culture Tagbana”, cette 2ème édition a tenu toutes ses promesses, selon une note d’information du commissaire général de l’événement, Dr Guibessongui N’Datien Séverin, transmise mardi à l’AIP.

Les populations venues des différents villages et sous-préfectures des départements de Niakara et de Katiola ont assisté aux différentes prestations de danses traditionnelles et masques Tagbana (Hoyougou, Gotou, Nafiré, Djéréblé, Gbofé, Manja, Nagbogo, Sita, Matougoula, M’man, Kapatchan, etc.).

Les défilés des différentes couches socio-professionnelles et des majorettes ont agrémenté ces réjouissances carnavalesques. A la foire commerciale située sur le site du “village” du Carnaval, le pagne traditionnel Tagbana était à l’honneur. Sur ce site, les opérateurs économiques et les artisans qui ont pris des stands pour leur exposition commerciale et promotionnelle ont pu faire de bonnes affaires.

Cet événement carnavalesque était un moment de partage, d’échanges et de promotion du patrimoine culturel du peuple Tagbana dans les départements de Katiola et de Niakara.

Ouvert le 15 novembre 2018, le “Carnaval Kaha” a été l’occasion de promouvoir les artistes locaux Tagbana qui ont fait montre de leur talent et de leur créativité, tout comme les coiffeuses durant le concours de la meilleure coiffeuse remporté par les coiffeuses de Katiola.

C’est aussi avec enthousiasme que les femmes ont participé aux différents concours gastronomiques et du meilleur tchapalo (bière locale traditionnelle très prisée), afin de valoriser et promouvoir les mets traditionnels Tagbana. A l’issue du concours Miss Carnaval Kaha 2018, Melle Ouassa Séréna a été élue. Durant une année, elle contribuera à porter haut l’étendard de la culture Tagbana.

En outre, deux tables rondes ont ponctué cette édition. L’une sur « La mutualité : état des lieux et perspectives » et l’autre sur « Le développement du tourisme dans les départements de Niakara et de Katiola ».

Quant au tournoi du “Carnaval Kaha”, la finale de football féminin a été remportée par la sous-préfecture de Niédiékaha au détriment de celle d’Arikokaha tandis que la finale masculine qui a opposé les communes de Niakara et de Tafiré, s’est soldée par la victoire de Tafiré.

« Nous avons montré au monde entier que nous sommes unis et rassemblés par la culture, autour de la culture et pour la culture. Soyons donc un peuple debout, un peuple digne et fier de sa culture, la culture Tagbana », a résumé le commissaire général à la clôture.

Le “Carnaval Kaha” vise à constituer une plateforme de retrouvailles en vue de fédérer les énergies et booster le développement social, économique et culturel de la zone géographique Tagbana, comprenant les départements de Katiola et de Niakara. Il vise également à valoriser et à promouvoir les atouts culturels, touristiques, artistiques, gastronomiques et économiques de cette zone et à donner une visibilité au peuple Tagbana à travers sa richesse culturelle.

La 1ère édition du Carnaval Kaha de Niakara s’est déroulée du 05 au 11 novembre 2017 au stade Nalo Bamba autour du thème “Venons à Niakara pour découvrir le peuple Tagbana”.