Africa Sports d’Abidjan : Le joueur Dago Franck accusé par la JCAT d’avoir fraudé sur son âge et l’identité

Prêté par la JCAT à l’Africa Sports d’Abidjan, l’attaquant Dago Franck Sylvain, pourrait connaitre des ennuis pour la suite de sa carrière. Les dirigeants de son club (JCAT) l’accusent d’avoir fraudé sur l’âge et l’identité, aux fins d’être transféré à l’AC Ajaccio, club de Ligue 2 française.


Après une saison pleine avec l’Africa Sports d’Abidjan, sanctionnée par un but plein d’audace contre l’Asec Mimosas (1-1), lors de la 23ème journée de la Ligue 1, l’attaquant Dago Franck Sylvain est au centre d’une affaire de fraude sur l’âge et l’identité. L’accusation vient de la JCAT, club de Ligue 2 avec lequel il est sous contrat jusqu’en septembre 2020 et qui l’a prêté, cette saison à l’Africa Sports d’Abidjan. L’affaire a été ébruitée par le confrère Supersport dans sa livraison du mercredi 15 mai 2019.

Un imminent transfert à l’AC Ajaccio en France aurait poussé Dago Franck connu sous ce nom depuis le début de sa carrière (Lanfiara, Yop FC) à frauder sur son âge et son identité pour s’appeler désormais Sagni Yao Stéphane.

Alors que Dago Franck est né le 2 juillet 1994 et possède la licence numéro 940702002, le même joueur sous sa nouvelle identité, Sagni Yao Stéphane, est né le 20 novembre 2000, à Petit Badien avec la licence numéro 001120018. Il a donc 24 ans sous sa première identité contre 18 sous la deuxième. Il aurait réussi cette tricherie avec la complicité d’un centre de formation.

Problème. Si Dago Franck, pardon, Sagni Yao Stéphane est transféré à AC Ajaccio, sous cette nouvelle identité, la JCAT, sa formation d’origine sortirait perdante dans la transaction. D’où la colère de Me Adou Nangon, PCA du club de Treichville. « Vous posez un acte avec un nom que vous changez par la suite. Mais qui va assumer vos actes antérieurs ? », s’est interrogé Me Adou Nangon, avant d’exprimer son indignation : « Il s’agit malheureusement là de tricherie. La JCAT est flouée dans ses droits ».

Le PCA du club de Treichville demande donc justice. « Justice doit être faite. Que tous ceux qui sont mêlés à cette forfaiture soient démasqués. Trop, c’est trop. Nous nous réservons le droit de porter plainte », a-t-il martelé.

Dans l’entourage du joueur, on pense à une médisance. « Si ces accusations sont vraies, il y a des juridictions compétentes pour cela. Je suis un agent FIFA. Je dois garder intacte ma réputation. J’ai fait signer un contrat de représentation avec mon client », a fait savoir Camara Alysen, l’agent du joueur, avant de préciser que « Sagni Yao Stéphane est son vrai nom. C’est pourquoi nous avons saisi la justice et obtenu une décision pour qu’il retrouve sa vraie identité ».

Oui, pour la vraie identité, mais et l’âge du joueur qui est passé de 24 à 18 ans ? Affaire à suivre donc.

Adolphe Angoua