18,1 millions de nouveaux cas de cancer en 2018

Le cancer est en pleine progression bien qu’une partie des cas auraient pu être évités. Les chercheurs estiment qu’un homme sur cinq et qu’une femme sur six dans le monde développeront un cancer au cours de leur vie.


Le cancer continue sa progression « alarmante » dans le monde avec 18,1 millions de nouveaux cas et 9,6 millions de décès en 2018, d’après les dernières estimations du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC/IARC), qui dépend de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le cancer du poumon est de loin le plus meurtrier avec 1,8 million de décès (18,4% du total). Il devance le cancer colorectal (881 000 décès, soit 9,2 % du total), le cancer de l’estomac (783 000 décès) et le cancer du foie (782 000 décès), selon ces nouvelles estimations établies pour 36 cancers dans 185 pays

Le rapport souligne l’« augmentation préoccupante » du cancer du poumon chez les femmes : il constitue la principale cause de décès par cancer chez les femmes dans 28 pays d’Amérique du Nord et d’Europe du Nord et de l’Ouest.

Le cancer du sein est la principale cause de décès par cancer chez les femmes (627 000 décès). Il représente un quart des nouveaux cas de cancer diagnostiqués chez les femmes. Suivent, en terme de nouveaux cas, le cancer colorectal dans les pays développés et le cancer du col de l’utérus dans les pays en développement.

Un tiers à deux cinquièmes des nouveaux cas de cancer pourraient être évités en éliminant ou en réduisant l’exposition à des facteurs de risque connusliés au mode de vie et à l’environnement, selon de récentes études.