Une messe dure depuis un mois pour empêcher l'expulsion d'une famille

Pays-Bas: L'église protestante de Bethel, située à La Haye, assure des offices religieux depuis près d'un mois pour empêcher la police d'expulser une famille arménienne.

Depuis le 25 octobre, des centaines de pasteurs néerlandais se relaient au sein de l'église protestante de Bethel, située à La Haye, pour assurer des offices religieux afin d'empêcher l'expulsion d'une famille arménienne. La raison? Aux Pays-Bas, la police a pour interdiction d'entrer dans des lieux de culte durant les offices. 

La famille Tamrazyan, qui habite aux Pays-Bas depuis neuf ans, s'est donc réfugiée dans l'église. D'après le site Quartz, le père, militant politique, avait reçu des menaces de mort et avait demandé l'asile pour lui et sa famille au Pays-Bas. Sa demande avait été acceptée par un juge après sept ans de procédure, avant que le gouvernement néerlandais ne fasse appel de cette décision. 

Nombreux soutiens

La famille a également tenté de rejoindre le programme "Children's Pardon", qui permet aux réfugiés ayant séjourné plus de cinq ans sur le territoire d'obtenir un permis de séjour, en vain. 

Derk Stegeman, le pasteur de l'église de Bethel, a expliqué qu'il avait décidé d'accueillir la famille en vertu des valeurs d'ouverture et d'hospitalité de l'Église, et qu'il était prêt à poursuivre les offices religieux aussi longtemps qu'il le faudra.

Depuis le début de la messe, des centaines de personnes sont venues témoigner leur soutien aux Tamrazian. Une pétition demandant au gouvernement néerlandais de revoir sa décision a également été lancée, et a déjà reçu plus de 244.000 signatures.