Un chauffeur de bus tente de brûler vifs les 51 enfants qu'il transportait

Les faits se sont déroulés mercredi près de Milan, en Italie.


51 collégiens voyageaient dans le cadre d'une sortie sportive avec 3 accompagnateurs, lorsque le chauffeur a subitement changé de direction, se dirigeant vers l'aéroport de Linate. 

Armé de bidons d'essence et d'un briquet, d'un pistolet et d'un couteau, il leur a pris leur téléphone portable et a demandé aux accompagnateurs de les ligoter avec du fil électrique. 

Puis il a hurlé « Personne ne sortira vivant ». 

Mais un ado de 13 ans est parvenu à récupérer discrètement le téléphone d'un camarade tombé à terre et à donner l'alerte. 

Le chauffeur de 46 ans a forcé un premier barrage de deux véhicules de police, avant d'être bloqué contre un parapet par trois autres voitures. 

Faisant face à deux carabiniers, il a mis le feu au bus, tandis que d'autres carabiniers brisaient des vitres à l'arrière du bus pour faire descendre les enfants, hurlant et pleurant. 

Intoxiqués par la fumée, une douzaine d'enfants et 2 adultes ont été hospitalisés. Mais tous les collégiens et accompagnateurs sont en vie. Leur calvaire a duré 40 minutes. 

Ousseynou Sy était connu des services de police pour conduite en état d’ivresse et agression sexuelle sur mineur. Il a invoqué le sort des migrants africains morts en mer Méditerranée avant d'incendier le véhicule. 

Il a été interpellé et inculpé de "prise d'otage, massacre et incendie"