Inde : Le pénis d’un homme partiellement coupé après deux jours d’érection

Le pénis d’un Indien a été partiellement sectionné après deux jours d’érection. Ce dernier, 52, ans s’était rendu à l’hôpital parce qu’il n’arrivait pas à se débarrasser de la douleur de l’érection.


Les médecins ont rapidement drainé le sang de son pénis en érection, mais ont laissé un cathéter à l’intérieur, ce qui a provoqué chez le patient une gangrène.

Il est retourné à l’hôpital, montrant des signes de lésions tissulaires graves causées par une perte aiguë de la circulation sanguine et les médecins n’ont eu d’autre choix que de couper la partie infectée de son pénis. 

Les détails de ce cas très inhabituel, survenu à la King George’s Medical University à Lucknow, dans le nord de l’Inde, ont été publiés le mois dernier dans le British Medical Journal.

L’homme souffrait de priapisme, terme médical désignant une érection persistante et douloureuse. La cause de cet état chez le patient reste inconnue mais selon les experts, une érection de plus de 48 heures doit être considérée comme une urgence médicale.

Trois semaines après l’opération qui a changé sa vie, le patient a commencé à uriner normalement.