États-Unis: Il exécute sa petite amie devant les forces de l'ordre

La police de Sacramento (Californie) a publié une vidéo montrant les derniers instants de Chanell Brown, une jeune femme de 27 ans abattue par son compagnon devant la police.


Une jeune femme de 27 ans a été purement et simplement exécutée par son petit ami, le 27 octobre à Sacramento (Californie). Mercredi dernier, les autorités de la ville ont rendu publique la vidéo des derniers instants de Chanell Brown, écrit «People». «Ces images valent plus qu'un millier de mots. Tout se passe en une petite seconde», a indiqué le shérif Tess Deterding dans un communiqué.

Victime de violence conjugale, Chanell Brown a appelé la police lors d'une dispute avec Earnest Easterling, 23 ans. Des images enregistrées par une caméra de surveillance devant une maison de Sacramento montrent le jeune homme armé d'un pistolet. «Tu as appelé la police, j'ai rien fait, p***. Dès qu'ils arrivent, je t'explose», hurle le militaire à sa petite amie.

«Elle a sacrifié sa propre vie»

Affolée, Chanell exhorte d'autres personnes présentes à ce moment-là à rentrer chez elles. «Ferme ta porte, ferme-la!», crie-t-elle à quelqu'un qui n'apparaît pas à l'image. La vidéo montre ensuite l'arrivée des forces de l'ordre. La jeune femme les attend les mains en l'air. Elle sort du champ, et c'est à ce moment-là que le militaire se rue sur elle, l'exécutant à bout portant. Le jeune homme est abattu dans la foulée par les policiers.

«Le soir où elle est morte, elle a sauvé des vies, elle a sauvé d'autres gens, elle a sacrifié sa propre vie. Voilà ce qui s'est passé», a déclaré Veronica Brown, sa mère, lors d'une conférence de presse mercredi dernier. Kevonna, la soeur de la victime, dit avoir côtoyé Earnest Easterling au service militaire. «Je pensais qu'il la protégerait, pas qu'il lui ferait du mal. Il était le premier petit ami de ma soeur. On n'a pas toujours de seconde chance», a-t-elle confié.

Avec cette conférence de presse, la famille de Chanell espérait aider les autres victimes de violence conjugale. «Notre objectif est de sensibiliser les gens à la situation, d'aller de l'avant. Parce que cela doit être notre mission, à nous sa famille, pour elle, a déclaré Keith Brown, le frère de la défunte.

(joc)