Contrainte de faire une présentation devant 300 personnes, une étudiante timide retrouvée pendue

Natasha Abrahart, 20 ans, a été retrouvée morte pendue le 30 avril dernier dans sa chambre du campus de l’Université de Bristol, en Grande-Bretagne.


Cette jeune femme, intelligente et ambitieuse, était une étudiante brillante. Elle avait toutes les capacités pour obtenir son diplôme en physique mais elle souffrait d'une timidité maladive. 

Un mal qui la rongeait et qui l'empêchait de faire ce qu'elle voulait dans la vie. « Nous l’appelions timidement timide », raconte ses parents. « Depuis six mois, elle avait déjà manqué des tests oraux à cause de ses crises d’anxiété et de panique. » 

Prochainement, elle devait faire une présentation à l'université devant 300 étudiants. Mais, la peur était telle, qu'elle a préféré mettre fin à ses jours plutôt que d'affronter ses angoisses. 

Un suicide tragique et soudain qui a « touché tout le monde. Nos professeurs et le service social ont essayé de l’aider. Nous sommes très tristes de n’avoir pu éviter sa mort tragique », comme l’explique l’Université dans un communiqué. 

L’avocat de la famille Abrahart a, de son côté, demandé une enquête.« L’université avait un devoir de sollicitude envers Natasha. Il est incompréhensible qu’une élève profondément vulnérable ne soit pas traitée pour ses problèmes ».