Yopougon : Un jeune homme en dreadlocks tué de plusieurs coups de machette

Tôt le matin du mercredi 21 septembre 2019, un corps sans vie, celui d'un jeune homme d'une vingtaine d'années, traînait dans une mare de sang, au bas d'un immeuble à Yopougon-Ananeraie, sur la route menant à Dabou.


Ce sont des occupants de cet immeuble, qui, réveillés pour aller vaquer à leurs différentes occupations, font la macabre découverte, au bas de leur bâtiment.

Informés, des éléments des forces de police se rendent sur les lieux, aux fins de procéder à un constat d'usage. Nos sources, qui donnent l'information, poursuivent pour dire qu'une fois sur place, les flics découvrent le corps du garçon complètement à poils, avec les cheveux en dreadlocks.

Ce corps présente des blessures béantes, affreuses à voir. Des blessures en toute vraisemblance, faites à la machette. Âmes sensibles, s'abstenir, pourrait-on dire.

Mais qui est donc ce garçon et que lui est-il arrivé ? Pour le savoir, la police mène dans la foulée, une enquête de voisinage. Et les témoignages qu'elle recueille, édifient plus ou moins. Bien entendu, sous réserve d’investigations mieux approfondies, pouvant apporter des éléments contradictoires.

Pour l'heure, on apprend de ces témoignages, que le défunt répond au nom de Souhalio Méité. Un garçon de mauvaise vie, qui ne tire ses ressources financières que des agressions qu'il commet sur d'honnêtes citoyens, pour les dépouiller...


Retrouvez la suite de cet article sur linfodrome.com