Une infirmière à la retraite se suicide au CHU de Yopougon

Une infirmière anesthésiste à la retraite, surnommée « Maman Mado », s’est donnée la mort alors qu’elle était hospitalisée au service de gastrologie du centre hospitalier et universitaire (CHU) de Yopougon, en se sectionnant une artère, a-t-on appris de sources médicales.

A la retraite depuis cinq ans, la sexagénaire était régulièrement confrontée à des problèmes financiers et de santé, mêlés à quelques soucis familiaux. « Maman Mado », comme l’appelait affectueusement ses collègues, vivait également sans enfant et sans conjoint.

Elle avait tenté de se suicider une première fois lors de son hospitalisation, a-t-on signalé.