Une explosion dans une usine chimique fait des dizaines de morts en Chine

Une explosion survenue jeudi dans une usine de pesticides a fait plus de 40 morts et de nombreux blessés à Yancheng, dans l'est de la Chine. Les secouristes étaient toujours à pied d'œuvre vendredi.


Une explosion survenue jeudi dans une usine chimique de la ville de Yancheng, dans l'est de la Chine, a causé la mort dizaines de personnes. Au moins 47 personnes seraient décédées et 90 seraient grièvement blessées, selon l'AFP. Au total, plus de 600 personnes reçoivent un traitement médical, selon les autorités locales.

Un paysage apocalyptique, avec des bâtiments carbonisés et fortement endommagés ou totalement détruits, apparaissait sur les images de drones diffusées vendredi par la télévision d'État CCTV, au lendemain de l'explosion de l'usine située à environ 260 km au nord de Shanghai.

Signe de la violence de l'explosion, des fenêtres d'habitations ont volé en éclats, des murs ont été fissurés et des portes de garage ont été éventrées dans un rayon de quatre kilomètres. Le Centre national de sismologie a fait état d'un tremblement de terre de magnitude 2,2 au moment de la catastrophe.

Enquête ouverte

L'incendie dans le parc industriel de Chenjiagang, où sont notamment produits des pesticides, a fini par être maîtrisé dans la nuit de jeudi à vendredi, selon la télévision publique. D'après la presse locale, le feu s'est propagé à des infrastructures voisines. Des enfants d'une école maternelle située dans la zone ont aussi été blessés par l’explosion.

Vendredi, plus de 3 500 secouristes étaient toujours mobilisés sur le terrain, ont annoncé les autorités de Yancheng, une ville située à 260 km au nord de la métropole de Shanghai. Les autorités ont indiqué avoir ouvert une enquête pour connaître les causes de l'explosion et procédé à des arrestations, sans en communiquer le nombre.

Les accidents mortels sont fréquents dans les mines de charbon et les usines chimiques en Chine, malgré les mesures mises en place par les autorités visant à améliorer la sécurité industrielle, avec des contrôles accrus depuis l'an dernier.

Avec AFP et Reuters