Un 8e corps retiré des cendres au lendemain d’un incendie à Divo

Le corps calciné d’un gamin d’environ six ans a été retiré jeudi des décombres de la maison incendiée du quartier Konankro-château de Divo, portant à huit le nombre total de victimes.


Ce petit corps était enfoui sous les gravats dans la chambre principale où deux corps calcinés avaient été retirés la veille.

Dans la nuit de mardi à mercredi, un incendie dont l’origine reste inconnue avait totalement ravagé la maison d’un enseignant du Lycée moderne 1 de Divo où sept corps avaient été retrouvés.

Le drame s’est produit en l’absence de son épouse, N’guessan Ahou Chantale.

C’est au regard de la liste dressée par cette dernière, concernant les personnes qu’elle a laissées sur place, que la police est repartie sur les ruines de la maison.

L’origine du feu qui a conduit à cette nuit d’horreur reste pour le moment inconnue, aucun survivant ne pouvant orienter les enquêteurs du district de police de Divo.

Toutefois, avec les premiers éléments recueillis sur les lieux, il n’existe aucune preuve matérielle pouvant confirmer la thèse d’un court-circuit.