Saint Valentin: Soupçonnant son amant d'avoir célébré la fête avec une autre, elle le tue à coup de pilon

François Yapo, électricien en bâtiment, a été victime d’un crime passionnel le dimanche 17 février 2019, au quartier ''Campement Gri'' à Bingerville, a constaté un reporter de fratmat.info.


La présumée coupable, sa concubine Noëlle Camara lui aurait asséné un coup de pilon à la nuque, à 4 heures du matin ce jour, le soupçonnant d’avoir célébré la fête de la Saint Valentin avec une autre femme. Cette fin tragique a suscité la colère des proches et amis de M. Yapo, qui ont décidé à leur tour de se venger en s’attaquant à sa femme et aux membres de sa communauté.

La victime laisse derrière elle, cinq orphelins issus d’un précédent mariage.

Les circonstances du drame. Tout est parti d’une bagarre qui a éclatée entre  les amoureux, ont constaté des témoins. M. Yapo  aurait passé la soirée de la Saint Valentin avec une autre femme. Ce qui n'a pas plu à sa concubine officielle. « Elle l'aurait assassiné aux alentours de 4 heures ce matin, en lui assénant un coup de pilon à la nuque ». 

Informés des circonstances du décès de M. Yapo, des jeunes du quartier, « en colère ont voulu le venger. Ils décident ainsi de s’attaquer à toute personne membre de la communauté de Noëlle, l’incriminée ». Des manifestations éclatent et s’apparentent à « un affrontement intercommunautaire ». « Nous les avons exhortés à attendre les autorités policières compétentes en la matière au lieu de se rendre justice. Malheureusement, à notre passage, nous avons constaté des dégâts matériels », a dénoncé Kodé Adjémian Mathurin, chef du quartier.

Pour nécessité d'enquête, la police qui a été alertée, a mis aux arrêts la présumée coupable.

Isabelle Somian