Retro 2019: Pari réussi pour une année scolaire paisible

  • 07/04/2020
  • Source : Fratmat.info
Année scolaire sans grèves ! La ministre de l’Éducation nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara, en accord avec les acteurs de la communauté éducative, est sur la bonne voie depuis le premier trimestre de l'année scolaire. Quand au début du mois de décembre est survenu le drame des congés anticipés. En effet, trois élèves ont été « sauvagement assassinés », lors des événements dits des congés de Noël anticipés. Qui sont venus ruiner les efforts consentis pour parvenir à une relative stabilité dans le milieu scolaire.

Élèves assassinés

Trois élèves tués, 80 mineurs interpellés et 56 déférés devant des parquets. Tel est le lourd bilan consécutif aux troubles dits de congés de Noël anticipés dans des établissements scolaires. Où des groupes de perturbateurs réclamaient des congés de Noël anticipés, alors que la date officielle était fixée au 20 décembre 2019. La ministre en charge de l’Éducation nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, devant cette forme d’incivisme notoire, qui s’apparente à un phénomène cyclique, gangrenant l’école ivoirienne à l’approche des congés de Noël et du nouvel an, de sortir de sa réserve pour tirer sur la sonnette d’alarme. La ministre a décidé de sanctionner "tous les enfants qui ont commis ces actes ». En plus d’être radiés de toutes les écoles publiques et privées de Côte d’Ivoire, les parents des enfants incriminés seront aussi sanctionnés. Ceux-ci seront obligés de rembourser pour les casses commises par leurs enfants dans toutes les écoles. Des sanctions sont prises par la tutelle, à l’issue d’une concertation avec les parents d’élèves, les Coges, les chefs religieux et l’ensemble des acteurs du système éducatif, le mercredi 11 décembre 2019 à Abidjan-Cocody.

Avant le départ en congés de Noël des élèves, la première responsable de l’Éducation nationale a recommandé aux parents de prendre une part active dans la scolarisation de leurs enfants, face à la recrudescence des actes de dérives. «Plus jamais ça ! Chers parents d’élèves, renforcez l’encadrement de proximité de vos enfants. Soyez vigilants et responsables, car l’éducation et la formation de nos élèves constituent le socle du développement du pays », a- t-elle exhorté, à Marcory au groupe scolaire Echene Kobinan .

Bien avant cet incident malheureux, la ministre en charge de l’Éducation nationale a montré son optimisme quant à une année scolaire sans grèves, après avoir fumé le calumet de la paix avec les différents syndicats du système éducatif ivoirien.

Année scolaire sans grèves

« Enseignants compétents performants et engagés, assurance d’une école de qualité ». C'est le thème de l’année scolaire 2019-2020 qui est centré sur l’enseignant.

Dans la recherche continue de l’amélioration des performances de notre école, il nous paraît judicieux de replacer l’enseignant, acteur essentiel de l’action éducative, au centre de nos préoccupations, a justifié, alors la ministre Kandia Camara.

" Quelle que soit notre position sur l’échelle des responsabilités, nous devons agir toute cette année durant afin que ce postulat devienne notre boussole morale et notre motivation profonde. Notre métier si noble nous confère un rôle important dans la société. Nous avons en main l’avenir de tous les enfants de notre pays la Côte d’Ivoire. Leur éducation et leur formation nous incombent. C’est pourquoi, j’en appelle à votre engagement. ..! ", a- t-elle encouragé dans son adresse aux enseignants. Une déclaration faite le mercredi 11 septembre 2019 au Lycée d’Excellence Alassane Ouattara de l’Amitié Ivoiro-Chinoise de Grand-Bassam.

Au passage, la ministre Kandia Camara a rappelé le bilan de l'année écoulée et exprimé son ambition de tout mettre en œuvre pour l’amélioration de la qualité des produits de l’école ivoirienne.

Bilan de l'année 2018-2019

Les résultats des examens à grand tirage montrent des indicateurs de la performance des principaux gestionnaires, acteurs et bénéficiaires du système éducatif, a souligné la ministre Kandia Camara. Pour la session 2019, les résultats enregistrés selon elle, au titre de l’enseignement général et technique révèlent qu'au CEPE : 84,48% de taux de réussite contre 83,57% en 2018 ; au BEPC : 57,31% contre 60,14% en 2018 ; au Baccalauréat : 41,23% contre 46,09% en 2018. Quant au titre de la formation professionnelle, on enregistre, au CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) : 81,35 % contre 86,20% en 2018; au BEP (Brevet d’études professionnelles) : 43,47 % contre 76,45% en 2018; au BT (Brevet de technicien) : 82,22 % contre 87,22% en 2018 ; BP (Brevet professionnel) industriel, 97,62 % contre 97,20 % en 2018.

Toutefois, des cas de fraudes ont été dénoncés par la ministre: " Comment comprendre qu’en dépit des instructions fermes données et des textes réglementaires en vigueur, des candidats se soient laissés aller à la facilité, à la tricherie et à la fraude. Plus de 6000 cas de fraudes ont été enregistrés lors de la dernière session du Baccalauréat. En liaison avec les juridictions compétentes, ces cas sont traités avec une rigueur exemplaire". C'est pourquoi, la ministre a invité tous les membres de la communauté éducative, notamment les parents d’élèves, à alimenter la réflexion afin de dresser ensemble une digue morale pour exalter le goût de l’effort personnel.

"La performance relative enregistrée au cours de ces résultats de 2019 est en partie la résultante de l'action sociale du gouvernement et du leadership du Président ivoirien Alassane Ouattara", a surtout relevé Mme Camara.

Action sociale du Gouvernement

La rentrée scolaire 2019-2020 s’est ouverte dans un contexte marqué par la mise en œuvre du Programme social du Gouvernement qui fait la part belle à l’Éducation et à la Formation. Ainsi, 5 300 Instituteurs, 3 000 Professeurs de collège et 2 000 Professeurs de lycée ont été recrutés pour pallier le déficit d’enseignants si préjudiciable à l’action éducative. "Ces 10 300 jeunes recrues apporteront, leur enthousiasme à la bonne marche de l’école ivoirienne", a assuré la ministre, alors. Dans le cadre de cette politique sociale du Gouvernement, il est prévu, entre autres, l’acquisition de 517 000 tables-bancs ; la construction de 8 400 latrines.

"Cette attention du Gouvernement est d’autant plus salutaire qu’elle représente une véritable bouffée d’oxygène qui permettra d’améliorer les conditions de travail aussi bien des enseignants que des apprenants", a salué la première responsable de l’Éducation nationale, lors de la traditionnelle réunion de la rentrée le 11 septembre 2019.