Real Madrid : les dessous du retour inespéré de Zinedine Zidane

Inattendu. Alors que le nom de Zinedine Zidane faisait partie des cibles du Florentino Pérez pour la succession de Santiago Solari, les dernières tendances évoquaient un refus catégorique du Français. Au final, ZZ a dit oui. Pourquoi ? La presse espagnole tente d'apporter des premières réponses.


Personne n’y croyait. Et puis, sur les coups de 15h20, l’émission espagnole El Chiringuitolâchait une véritable bombe en annonçant que Zinedine Zidane avait finalement accepté de revenir au Real Madrid. Un véritable coup de tonnerre puisque l’ensemble de la presse ibérique indiquait que l’entraîneur, qui avait bien été sollicité par Florentino Pérez, avait refusé de revenir. Une tendance qui a donc volé en éclats hier après-midi, pour le plus grand bonheur des socios merengues.

Sans surprise, les médias ont donc voulu en savoir davantage sur les raisons ayant poussé Zizou à replonger. Hier, lors de sa conférence de presse de présentation, l’intéressé a déclaré qu’il n’avait pas hésité à répondre favorablement à l’appel du président Pérez. Une version confirmée quelques instants plus tôt par le patron de la Casa Blanca. « Quand nous t’avons proposé de revenir à la maison il y a cinq jours, tu as prouvé ta loyauté. Ton engagement avec ce club émeut les Madrilènes ».

Zidane aurait bien dit oui au premier appel de Pérez

Pérez a-t-il dit la vérité ? Selon L’Equipe, une source interne du club a confirmé que cet appel décisif a bel et bien été passé le lendemain de la débâcle des Merengues en Ligue des Champions face à l’Ajax Amsterdam (1-4). L’ancien numéro 5 du club Merengue aurait donc bien dit oui dès la première sollicitation présidentielle. AS ajoute de son côté que Zidane était bien la priorité de Pérez, et ce, malgré des informations laissant penser que le dirigeant madrilène avait opté pour José Mourinho.

Bien entendu, si Zidane a été sensible à l’appel au secours de son président, ce dernier a tout de même dû se plier aux exigences du Français. Ainsi, outre les demandes liées au prochain mercato estival, Zidane aurait également obtenu une réorganisation du staff. Mais ce n’est pas tout. S’il a accepté de revenir, c’est parce qu’il peut enfin lancer l’opération lifting de la Casa Blanca. Un chantier initié par Solari que Zidane ne souhaitait pas débuter après sa folle épopée avec le groupe merengue d’après Marca.