Présidentielle à Madagascar : l’ancien président Andry Rajoelina déclaré vainqueur

Selon les résultats provisoires annoncés par la commission électorale, l’ex-président de transition devance Marc Ravalomanana avec 55,66 % des voix. Des résultats que ce dernier conteste.


L’ancien chef de l’Etat malgache Marc Ravalomanana, battu par son rival Andry Rajoelina à la présidentielle – selon les résultats rendus publics jeudi 27 décembre par la commission électorale –, a déposé des recours devant la Haute Cour constitutionnelle pour les contester, a annoncé son directeur de campagne.

A l’issue d’un second tour très disputé, qui s’est tenu le 19 décembre, Andry Rajoelina, également ex-président de Madagascar (2009-2014), a remporté 55,66 % des suffrages, contre 44,34 % pour M. Ravalomanana, son prédécesseur à la tête de l’Etat (2002-2009), aujourd’hui âgé de 69 ans.

« Nous avons déposé plusieurs requêtes aujourd’hui [devant la Haute Cour constitutionnelle] concernant toutes les localités de Madagascar. Ces requêtes concernent les anomalies survenues et les failles au niveau de la CENI [commission électorale] durant cette élection », a déclaré Anisoa Tseheno Rabenja, le directeur de campagne de M. Ravalomanana, à la presse.


Retrouvez la suite de cet article sur lemonde.fr